Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
Racing Forever

WEC : La Toyota n°8 remporte les 6 Heures de Spa

Victoire pour Alonso, Nakajima et Buémi.


Publié par le Samedi 5 Mai 2018 à 20:05


© Toyota Gazoo Racing
© Toyota Gazoo Racing
Parti en pole position suite à la disqualification de la Toyota n°7 qui elle s'élançait des stands, Sébastien Buémi maîtrisait le début de course devant la Rebellion n°1 de Senna. Les premières heures sont marquées par le violent accident de la Ford n°67 pilotée par Tincknell. Un accident au Raidillon étrangement similaire à celui de Fittipaldi, heureusement, cette fois-ci le pilote peut sortir de lui-même de sa voiture.

En LMP2, le Racing Team Nederland, avec à son volant Van der Garde, menait le début de course avant de connaître un problème d'alternateur, puis de laisser la première place à l'Oreca du Jackie Chan Racing puis à la G-Drive Racing de Jean-Eric Vergne.

La Toyota n°7 parvient rapidement à revenir dans le tour du leader (Elle devait partir des stands, un tour après les autres), et à prendre la deuxième place. En LMP2, Jani parvenait à prendre la tête de la course, mais le transpondeur fourni ne répondait plus, et il devait repasser aux stands pour réparer.

Nakajima aura quelques frayeurs lors de son relais, le Japonais devra retourner à son stand pour reserrer son harnais, et un tête à queue fait que la Toyota n°7 est désormais une menace pour l'équipage de tête.

Derrière les Toyota, qui ont maintenant pris leur rythme de croisière, la bataille est serrée entre les Rebellion et la voiture du SMP Racing n°17, pilotée par Sarrazin/Orudshev/Isaakyan pour une place sur le podium. Mais Isaakyan va être victime d'un accident en haut du raidillon et va mettre fin aux espoirs de l'équipe.

La fin de course voit la remontée de Conway sur Alonso, et alors que la victoire peut se jouer entre les deux Toyota, les positions vont être neutralisées par l'équipe, permettant ainsi à Alonso, Nakajima et Buémi de remporter la course. Conway, Kobayashi et Lopez prennent la seconde place, alors que la dernière marche du podium revient finalement à la Rebellion de Lotterer, Jani et Senna.

Victoire du G-Drive en LMP2

En LMP2, la victoire revient à l'Oreca du G-Drive Racing avec Vergne/Pizzitola et Rusinov devant l'Oreca du Jackie Chan DC Racing de Tung/Aubry/Richelmi et la Signatech Alpine de Lapierre/Negrao/Thiret.

En GTEPro, la BOP a favorisé Ford et Porsche, et c'est la Ford de Pia/Mucke et Johnson qui l'emporte devant la Porsche de Christensen et Estre. Aston Martin, tout comme Ferrari sont mécontents de cette BOP, mais la marque Italienne peut se rassurer avec une troisième position pour Rigon et Bird.

Enfin en GTEAm, la victoire revient à l'Aston Martin de Lamy/Dalla Lana/Lauda, devant celle du TF Sport (Hankey/Yoluc/Eastwood) et la Ferrari du Clearwater Racing (Griifin/Sawa/Sun Mok).

PS : La Rebellion n°1 a été disqualifiée après course pour une usure trop prononcée de la planche située sur le fond plat. Par conséquent, la troisième place revient à l'autre Rebellion, la n°3 pilotée par Laurent, Beche et Menezes.

Top 5

1st #8 TOYOTA GAZOO Racing 163 laps
2nd #7 TOYOTA GAZOO Racing +1.444secs
3rd #3 Rebellion (Beche/Laurent/Menezes) +2 laps
4th #6 ByKolles (Webb/Kraihamer/Dillmann) +5 laps
5th #11 SMP (Aleshin/Petrov) +5 laps

pour en savoir plus :
https://www.fiawec.com/en/season/result/4128
 




Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 14/08/2018
Stéphane GAUTHIER | 28/07/2018
Stéphane GAUTHIER | 19/07/2018
Stéphane GAUTHIER | 16/07/2018
stéphane GAUTHIER | 15/07/2018