Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

F4 FFSA 2022 : Pau

Un juge de paix pour les pilotes de la F4 Academy.


Publié par le Lundi 9 Mai 2022 à 14:14



Un circuit urbain sélectif pour les pilotes F4
Un circuit urbain sélectif pour les pilotes F4
Après Nogaro, les 24 pilotes du Championnat de France F4 avaient, au calendrier, un gros morceau de la saison avec le Grand prix de Pau. Une épreuve mythique en ville où de nombreux futurs champions de sont révélés. 

Sur un tracé urbain et entre les rails, Hugh Barter, Romain Andriolo et Souta Arao ont évité tous les pièges pour gagner chacun une des 3 courses au programme.

Course 1 : Avantage Barter

Les F4 dans un superbe cadre urbain.
Les F4 dans un superbe cadre urbain.
Soutenu par Honda et Red Bull, le Japonais Souta Arao signe la pole position dans cette première course paloise. Un déjà bon résultat. 

Après les qualifications, un autre moment important dans une course en ville comme Pau, c'est le départ. Arao va l'apprendre à ses dépends puisqu'il va se faire doubler par l'australien Hugh Barter actuellement leader du championnat.

Barter mène alors la course et va effectuer tous les tours en tête pour s'imposer au bout des 17 tours de l'épreuve. Si à un moment, Barter semblait faire la différence, Arao continuait d'y croire et profitait des drapeaux jaunes pour rester au contact.

Mais rien n'y fera et l'Australien remporte sa 3e victoire devant Arao. 

Le japonais Yuto Momura  ne peut continuer son week-end, voiture HS après un crash au célèbre virage Foch. Enzo Peugeot se faisait prendre la 3e place du podium par Alessandro Giusti.  Elliott Vayron compétait le top 5.
 

Course 2 : Romain Andriolo joue sa carte royale

Andriolo saisit sa chance
Andriolo saisit sa chance
Avec son 10e temps des essais, Romain Andriolo bénéficie de la réglementation favorable pour partir depuis la pole position dans la course 2. Un atout qu'il fallait transformer en succès devant un public nombreux.

Prenant un bon départ, Andriolo se positionnait en tête de la meute avec Reiss derrière-lui. Le leader devait gérer cette pression, le safety-car, la relance de course et maintenir un rythme pour rester devant sans faire d'erreurs. Autre point aussi à gérer  : les pneumatiques.

Mais mettant tout bout à bout, le succès se présentait alors pour le haut-Garonnais qui s'imposait devant le jeune allemand Reiss qui ne déméritait pas.

La 3e place était plus ouverte entre Pierre-Alexandre Provost et Elliot Vayron mais la bataille se terminait mal dans le dernier tour. Le Suisse Dario Cabanelas en profitait alors pour prendre la dernière marche du podium.

Hugh Barter se classait 5e engrangeant encore des points précieux. Une pluie de pénalité tombait pour Vayron, Lecartua, Reveillere et Richer. Morano était par contre disqualifié pour son comportement. 
 

Course 3 : La revanche de Souta Arao

Arao rectifie le tir en course 3
Arao rectifie le tir en course 3
Battu en course 1, abandon en course 2, le japonais Souta Arao n'avait plus qu'une seule cartouche à jouer avec la dernière course du week-end disputé le dimanche matin.

Le temps était plus frais. Partir de la pole position semblait encore une mauvaise affaire. Cette fois, c'est Barter qui se faisait doubler au premier virage. Souta Arao semblait bien partir pour une belle revanche. 

Le Japonais a imprimé le rythme et effectivement il s'est imposé façe Barter. C'est sa première victoire. Cela le place encore un peu plus en premier opposant à son rival Australien.

Alessandro Giusti était le 3e larron a monté sur le podium. Le français est régulièrement placé dans le championnat. Fort de son expérience l'an passé, Giusti parvenait à l'arrivée sans fautes et il est également 3e au championnat.

A noter, la bonne performance du Colombien Jeronimo Berrio qui terminait 6e. En revanche, la course a été fatale aux espoirs de Lorens Lecertua, Leny Réveillère et de Max Reis.

Au Championnat, Hugh Barter a accentué son avance au général devant Souta Arao, Alessandro Giusti, Elliott Vayron et Pierre-Alexandre Provost.
 

Classements

Le passage des trottoirs est un exercice en monoplace
Le passage des trottoirs est un exercice en monoplace
1 Barter (AUS) 108 pts,
2 Arao (JAP) 73 pts,
3 Giusti (FRA) 65 pts,
4 Vayron (FRA) 48 pts,
5 Provost (FRA) 36 pts,
6 Cabanelas (SUI) 34 pts,
7 Geraci (FRA) 31 pts,
8 Peugeot (FRA) 28 pts,
9 Momura (JAP) 23 pts,
10 Andriolo (FRA) 18 pts,
11 Lecertua (BEL) 18 pts,
12 Reis (GER) 16 pts,
13 Berrio (COL) 14 pts,
14 Pierre (FRA) 10 pts,
15 Sarrazin (FRA) 6 pts,
16 Mini (PAN) 2 pts.

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 04/07/2022
Stéphane GAUTHIER | 30/06/2022