Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Endurance : Voilà le LMP3 de 2020 !

Nouvelle génération


Publié par Christel Schemyte le Jeudi 7 Février 2019 à 17:13



Les 24h du Mans
Les 24h du Mans
La 2e génération du LMP3, créé en 2015 par l’Automobile Club de l’Ouest, apparaîtra en compétition en 2020. Quatre constructeurs sélectionnés après un appel d’offres ont participé avec l’ACO à mener cette évolution. Présentation de ce LMP3 version 2020, avec des chiffres clefs et une interview de Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de l'ACO.  

Première étape de la pyramide de l’endurance, conçue par l’ACO pour promouvoir la quête du graal les 24 Heures du Mans, le LMP3, créé en 2015, évoluera en 2020. La période 2020-2024 correspond en effet à la 2e génération de châssis de cette catégorie, destinée aux pilotes comme aux équipes débutantes en endurance.

Le succès de cette classe a été plus que significatif puisque, à ce jour, 170 LMP3 sont engagés en compétition. Des pilotes se sont également révélés grâce au LMP3 : Thomas Laurent, vainqueur de Road to Le Mans en LMP3 en 2016, puis vainqueur LMP2 des 24 Heures du Mans 2017, 2e et 3e au général des 24 Heures du Mans en 2017 et 2018, mais aussi de nombreux gentlemen drivers qui ont opté pour le LMP3, illustrent cette combinaison gagnante pour évoluer en endurance. Pour cette 2e phase du LMP3, les principes élémentaires ont été conservés, à savoir :

Des voitures compétitives, un programme sportif de haut niveau, garantis dans le même temps par un budget raisonnable, une facilité d’utilisation de la machine, une technologie accessible à tous. L’objectif du LMP3 est de former à l’endurance. Former les pilotes, les membres d’équipe, ingénieurs comme mécaniciens, pour viser et se préparer à un engagement aux 24 Heures du Mans et au Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. 


Endurance : Voilà le LMP3 de 2020 !


D'après un communiqué




Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 12/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019

Nous vous recommandons :