Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

ELMS : Paul RIcard 2019

​DRAGONSPEED offre la 75e victoire LMP2 d'Oreca aux 4 heures du Castellet


Publié par le Mardi 16 Avril 2019 à 19:25



Ce dimanche 14 avril, les 4 Heures du Castellet lançaient la saison 2019 de l’European Le Mans Series. Un plateau exceptionnel constitué de 41 autos, un record en European Le Mans Series. À domicile, les châssis ORECA 07 signent un triplé et la victoire revient en LMP2 à Dragonspeed !

En LMP3, victoire de l'Ultimate 17 Norma M 30 - Nissan confiée à Mathieu et Jean-Baptiste Lahaye associés à François Heriau.

En GTE LM, confortable victoire pour une Ferrari 488 GTE Evo du team Luzich Racing. Un beau succès pour le trio Alessandro Pier Guidi, Nicklas Nielsen et Fabien Lavergne.

LMP2

Partie cinquième sur la grille de départ et longtemps à la lutte face à la n°28 d’Idec Sport et la n°30 de Duqueine Engineering, la DragonSpeed ORECA 07 n°21 ouvre le compteur de l’European Le Mans Series 2019 au Castellet.

Stratégie payante donc pour le trio Henrik Hedman, Ben Hanley et James Allen qui, en plus de remporter la course, signé grâce au dernier cité le meilleur temps en course en 1:40.803.

2 LMP2 se sont élancés des stands avec la n°27 d’IDEC Sport et la Ligier n°34 d'Inter Europol Competition, qui a connu un problème dans le tour de formation.
 
C'est un triplé pour ORECA avec Duqueine Engineering, longtemps en lice pour remporter la course avant une crevaison lente, et IDEC Sport, auteur d’une prestation régulière et de haut niveau. G-Drive, qui avait réalisé la pole avec Norman Nato, termine au pied du podium devant Graff Racing, qui a également pointé en tête durant une partie de l’épreuve. 

Avec un Top 5 100% ORECA, deux voitures parties en première ligne et un record du tour, le constructeur varois a frappé un grand coup dès l'ouverture de la saison ELMS en LMP2.

LMP3

En LMP3, la pole position a été signée par une équipe italienne avec Norma n°10 d'Oregon Team. Damiano Fioravanti avait signé  un chrono en 1'49''686.

Mais au départ c'est la Ligier de Mikkel Jensen qui saute de la 5e à la première place à la fin du premier tour Suivent ensuite les Norma  de Lucas Légeret n°19  et  de Jean-Baptiste Lahaye n°17.  David Droux passe également à l'attaque sur sa Norma n°9 pour contrarier la tête de la course.

Durant quelques tours le top 5 reste groupé puis Jensen arrive à creuser un écart ses ses concurrents directs.

David Droux se fait de plus en plus menaçant pour le leader.  S'en suivent alors les premiers passages par les stands. Les 2 premiers restent en tête alors que Damiano Fioravanti est remonté en 3e place.

 Jensen profite de l'opposition du 2e et du 3e pour agrandir encore son avantage en tête. Mais ensuite, Matthieu Lahaye (Ultimate) remonte et prend le commandement. Il va ensuite chercher la victoire. Petersen (coéquipier de Jensen) devance alors Nigel Moore pour la 2e place. 

LMGTE

Dans cette catégorie GT, spécifique à l'endurance, Matteo Cairoli réalise la pole position sur une Porsche 911 RSR n°77 du team Dempsey-Proton Racing.

Fabien Lavergne sur Ferrari passe en tête dès le premier tour puis creuse l'écart sur Ried, Egidio Perfetti, Horst Felbermayr  Wei Lu et Manuela Gostner.
 
Lavergne augmente encore son avance et la 2e place est maintenant occupé par Perfetti. Pour le leader de la catégorie il s'agit d'éviter un incident comme le contact qu'il a eu avec un concurrent qui lui prenait un tour.
 
La Ferrari n°51 caracole en tête mais devra passer par les stands pour faire des réparations. Fabien Lavergne en profite pour passer le volant à Nicklas Nielsen. Sans aucun problème, la Ferrari n°51 file vers la victoire, Alessandro Pier Guidi achevant l'oeuvre de ses petits camarade avec une confortable avance.

Rahel Frey s'empare de la 2e place devant Christian Ried. Frey part en tête à queue suite à un contact avec une Ligier. Le volant est ensuite donné à Michelle Gatting pour aller conclure la 2e place de la catégorie. Pas mal pour un équipage 100 % féminin. A la 3e place on retrouve la Porsche n°77 de Dempsey-Proton Racing.

Classement

1 DragonSpeed 21 Oreca 07 - Gibson LMP2 135 1:40.803 206.1
2 Idec Sport 28 Oreca 07 - Gibson LMP2 135 1:42.115 203.4
3 Duqueine Engineering 30 Oreca 07 - Gibson LMP2 135 1:41.626 204.4
4 G-Drive Racing 26 Aurus 01 - Gibson LMP2 135 1:41.830 204.0
5 Graff 39 Oreca 07 - Gibson LMP2 135 1:41.976 203.7
6 United Autosports 22 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 134 1:41.448 204.8
7 Cool Racing 37 Oreca 07 - Gibson LMP2 134 1:41.183 205.3
8 RLR MSport 43 Oreca 07 - Gibson LMP2 134 1:41.164 205.3
9 High Class Racing 20 Oreca 07 - Gibson LMP2 133 1:42.371 202.9
10 Panis Barthez Competition 23 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 133 1:43.672 200.4
11 Carlin 45 Dallara P217 - Gibson LMP2 133 1:43.131 201.4
12 United Autosports 32 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 132 1:42.662 202.3
13 Algarve Pro Racing 31 Oreca 07 - Gibson LMP2 132 1:42.929 201.8
14 Algarve Pro Racing 25 Oreca 07 - Gibson LMP2 132 1:42.290 203.1
15 Inter Europol Competition 34 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 131 1:43.061 201.6
16 BHK Motorsport 35 Oreca 07 - Gibson LMP2 131 1:43.347 201.0
17 Ultimate 17 Norma M 30 - Nissan LMP3 125 1:50.944 187.2
18 Eurointernational 11 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 124 1:51.035 187.1
19 Inter Europol Competition 13 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 124 1:51.628 186.1
20 Oregon Team 10 Norma M 30 - Nissan LMP3 124 1:51.148 186.9
21 Nielsen Racing 7 Norma M30 - Nissan LMP3 124 1:50.900 187.3
22 United Autosports 2 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 124 1:51.430 186.4
23 Realteam Racing 9 Norma M 30 - Nissan LMP3 124 1:51.024 187.1
24 United Autosports 3 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 123 1:52.509 184.6
25 M Racing 19 Norma M 30 - Nissan LMP3 123 1:51.018 187.1
26 360 Racing 6 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 123 1:52.026 185.4
27 Luzich Racing 51 Ferrari F488 GTE EVO LMGTE 123 1:53.849 182.5
28 360 Racing 5 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 123 1:51.566 186.2
29 RLR MSport 15 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 122 1:52.346 184.9
30 Kessel Racing 83 Ferrari F488 GTE EVO LMGTE 122 1:54.255 181.8
31 Dempsey - Proton Racing 77 Porsche 911 RSR LMGTE 122 1:53.725 182.7
32 JMW Motorsport 66 Ferrari F488 GTE EVO LMGTE 122 1:54.209 181.9
33 Spirit of Race 55 Ferrari F488 GTE EVO LMGTE 122 1:54.286 181.8
34 Ebimotors 80 Porsche 911 RSR LMGTE 122 1:54.264 181.8
35 Inter Europol Competition 14 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 122 1:52.689 184.3
36 Proton Competition 88 Porsche 911 RSR LMGTE 121 1:53.337 183.3
37 Nielsen Racing 8 Ligier JS P3 - Nissan LMP3 121 1:52.094 185.3
38 Team Project 1 56 Porsche 911 RSR LMGTE 121 1:53.878 182.4
39 Kessel Racing 60 Ferrari F488 GTE EVO LMGTE 121 1:54.509 181.4
40 Panis Barthez Competition 24 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 130 1:44.047 199.6
41 Idec Sport 27 Ligier JSP217 - Gibson LMP2 49 1:45.007 197.8

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook




Nous vous recommandons :