Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGp 2022 : Indonésie, Oliveira roi de la pluie

4e victoire pour Miguel Oliveira (KTM) devant Fabio Quartararo.


Publié par le Dimanche 20 Mars 2022 à 10:14



Miguel Oliveira a maîtrisé les conditions en Indonésie (Photo Rob Gray Polarity)
Miguel Oliveira a maîtrisé les conditions en Indonésie (Photo Rob Gray Polarity)
Après une longue attente à cause de la pluie et avec une course réduite à 20 tours au lieu de 27, le grand prix d'Indonésie a bien eu lieu et Miguel Oliveira (KTM) s'est imposé sur une piste détrempée.

Le warm up avait déjà procuré une grosse chaleur avec une terrible nouvelle chute de Marc Marquez (Honda). L'espagnol était forfait pour la course.

Puis la course était retardée à cause d'un déluge tombée entre le podium du Moto 2 et l'heure prévue pour la MotoGP.

Quelques incantations plus tard, le départ a finalement eu lieu avec la fin de la pluie. Oiveira a fait un très bon départ et a été le meilleur dans ces conditions. Il s'impose devant un Fabio Quartararo (Yamaha) plus performant sous la pluie. Johann Zarco (Pramac Ducati) prend la 3e place. Les français ont brillé en Indonésie.

Marc Marquez K.O

Depuis son arrivée en Indonésie, Marc Marquez a dû forcer pour rester dans le rythme. Plusieurs chutes ont été autant d'alerte pour l'espagnol et le clan Honda.

Lors du Warm-up, Marc Marquez a été la victime d'un effroyable high-side. Il est monté trés haut dans les airs avant de retomber lourdement sur la jambe et de taper le casque sur le sol.

Marquez a été héliporté à l'hôpital pour des examens. De retour au circuit, la décision est tombée et il n'a pas été autorisé à rouler en course.

Marc Marquez s'en sort encore bien au vu du choc. Ne faut il pas craindre un jour de la chute de trop ? 

Oliveira, le roi de la pluie

Le départ de la course finit par être programmé avec une accalmie salvatrice. Fabio Quartararo part depuis la pole position, sa 16e en catégorie reine MotoGp. La piste reste détrempée au moment de s'élancer.

Quartararo part plutôt bien, Zarco un peu moins mais le meilleur reste Miguel Oliveira qui part 7e et qui se place second d'entrée de jeu.

Miguel Oliveira prend alors le commandement devant Jack Miller et Fabio. Puis c'est Jack Miller qui place sa Ducati en tête de la course. Il semble alors le favoris pour gagner mais c'est sans compter que la KTM d'Oliveira semble docile sous la pluie.

En fait c'est Oliveira qui est impérial et le portugais reprend la tête de la course au 5e tour. Il ne va plus lâcher son affaire jusqu'à l'arrivée. Il s'échappe tout d'abord pour porter son avance a plus de 4 secondes. Jack Miller tient encore le rythme pour éventuellement un podium mais c'est sans compter la détermination des pilotes français Quartararo et Zarco.

Fabio Quartararo mieux que prévu

On le disait moins bien que les autres pilotes dans les conditions de pluie. Pourtant en Indonésie, Quartararo a été à l'aise sous la pluie comme sur le sec.

Aux essais, il obtenait une très belle pole oubliant le manque de vitesse du Qatar. En course, il faisait un début prudent mais conservant du grip il a pris du plaisir à rouler vite sous la pluie.

Dépassé par Oliveira, Miller, Rins et Zarco, le champion du monde Yamaha conservait la 5e place.

En fin de course, Quartararo arrive à hausser son rythme et double Rins. Puis, il profite de la lutte entre les pilotes Ducati, Miller et Zarco, pour fondre sur eux.

Fabio va lutter avec Johann. Si le pilote Yamaha échoue à sa première tentative la suivante est la bonne et il passe 3e. Ensuite, il passe Miller et remonte sur le leader KTM. Mais, il ne reste pas assez de tour pour envisager la victoire.

Quartararo finit second  et marque de gros points au championnat. Il est désormais 3e avec 27 points.

Johann Zarco meilleur Ducati

Patiemment, Zarco est monté sur le podium (Photo Pramac)
Patiemment, Zarco est monté sur le podium (Photo Pramac)
Johann Zarco est un laborieux. Si Jorge Martin est un redoutable coéquipier plus rapide sur un tour, il n'en reste pas moins que le double champion Moto2 français a des cartes à jouer en MotoGp et notamment sous la pluie.

Si le départ est toujours un moment délicat pour le pilote Ducati, cette fois il part pas trop mal mais il perd tout de même 2 places. Miller et Rins l'ont doublé.

Zarco n'a pas la même confiance en sa machine en début de course que Miller et Oliveira qui prennent le large. Mais patient, Johann Zarco attend son heure pour viser un bon résultat.

Si son rythme est excellent en 2e partie de course, il perd malheureusement beaucoup de temps à doubler Rins puis à se battre avec Quartararo et Miller.

Mais au final, Johann obtient une excellente 3e place et marque de précieux points dans le coin Ducati car Miller est 4e et Martin a chuté. Au championnat, il a 24 points à seulement 6 points du leader. 

Darryn Binder dans le top 10, Bastianini toujours leader du championnat du monde

Darryn Binder marque ses premiers points  avec un top 10
Darryn Binder marque ses premiers points avec un top 10
Au vu des conditions bien différentes du Qatar, il était également intéressant de voir ce que ferait les pilotes comme Bastianini, Brad Binder et si d'autres pilotes pourraient tirer leur épingle du jeu dans ces conditions difficiles.

Enea Bastianini était qualifié 5e sur le sec et pouvait encore prétendre à un podium. Mais sous la pluie, ce fut une toute autre histoire puisque l'italien ne parvenait pas à rouler devant. Il finira seulement en 11e position Mais cela est suffisant pour conserver sa première place au classement général, 2 points devant Brad Binder et 3 sur Quartararo.

Chez les Binder, on pensait que Brad serait celui qui irait chercher éventuellement la victoire en partant depuis la 4e position sur la grille. Il n 'en fut rien. Jamais Brad  Binder a pu avoir le rythme de son coéquipier Oliveira. Il finit 8e seulement. L'exploit chez les Binder, c'est celui du débutant Darryn qui s'offre son premier top 10 après une lutte acharnée contre Brad et Aleix Espargararo.

Enfin, notons que la pluie a été favorable aux pilotes Suzuki qui étaient en difficulté sur le sec. Notamment pour Joan Mir parti 17e et arrivé sixième au final. Un peu mieux loti, Rins passait de la 8e place au départ pour prendre la 5e au drapeau à damier. Honneur sauf chez Suzuki.

La prochaine course aura lieu en Argentine.

Classements


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur





Notre page Facebook

Nos videos
Olivier Jennequin | 04/12/2022
Olivier Jennequin | 20/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 13/11/2022
Stéphane GAUTHIER | 12/11/2022