Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

MotoGP : Grand prix de Saint Marin 2020

Première victoire pour Morbidelli.


Publié par stéphane GAUTHIER le Dimanche 13 Septembre 2020 à 20:09



Course parfaite pour Franco Morbidelli (Yamaha Petronas)
Course parfaite pour Franco Morbidelli (Yamaha Petronas)
Pour l'arrivée en Italie pour 2 courses sur le circuit de Misano, les pilotes italiens étaient bien motivés pour s'imposer sur leur terre à commencer par Valentino Rossi (Yamaha).

On attendait aussi que Fabio Quartararo soit à nouveau capable de s'imposer dans la catégorie reine. Malheureusement c'est une double peine pour le français puisque il a dû abandonner et que c'est son coéquipier qui s'est imposé pour la première fois en MotoGP.

Franco Morbidelli (Yamaha) a remporté la course devant la Ducati Pramac de Bagnaia et la Suzuki de Joan Mir qui a privé in-extremis Valentino Rossi de podium.

Le championnat est bien relancé avec ces résultats : Dovizioso est le nouveau leader du classement général.

Fortunes diverses pour le clan Yamaha

La marque Yamaha s'est rapidement distinguée avec de bons chronos pour ses pilotes. C'est Maverick Vinales qui a fait claquer le temps de la pole position devant les pilotes Petronas : Morbidelli et Quartararo. Une bonne qualification qui plaçait également Valentino Rossi à la 4e place à 4 dixièmes de la pole. 4 Yamaha devant cela n'arrive pas si souvent !

Vinales a encore eu du mal en  début de course se faisant rapidement déborder de tous les côtés et reculant à la 4e place. Ensuite, il se faisait doubler par Rins alors qu'il restait encore 18 bons tours.

C'est ensuite au tour de Bagnaia de passer. Vinales n'est pas en mesure de se mêler à la lutte au podium et se contentera finalement de la 6e place finale.

Morbidelli a été impérial à Misano avec une course presque parfaite. Second sur la grille, il se retrouve d'entrée de jeu en tête de l'épreuve même si Rossi lui conteste sa position de leader dans les premiers tours. Mais ensuite, le pilote italien construit son avance et c'est à l'approche des 10 derniers tours que l'avantage définitif est pris avec presque 2 secondes d'avances.

Il ne sera alors plus rejoint et ira chercher sa première victoire. Chez Petronas Yamaha, on a une nouvelle pépite qui donne sa pleine mesure au nez et à la barbe de l'équipe usine.

Pour Fabio Quartararo, ce fut pourtant une course difficile. Il espérait bien lui aussi jouer la victoire mais rien n'est allé dans son sens. Avec un départ très moyen depuis la 3e position, il pointait seulement à la 5e place dans les premiers tours. Au bout de 6 tours, il double Vinales et tente maintenant de passer Miller.

Mais au 7e tour, le français perd le contrôle de la machine et tout espoir de bien figurer. Il repart mais chutera, de nouveau, à 8 tours de la fin. Heureusement la modeste place d'Andrea Dovizioso, 7e à l'arrivée, limite la casse au championnat.

Enfin, Valentino Rossi avait sûrement pris une pilule pour décupler sa motivation pour aller chercher un podium ou mieux à domicile. Le champion italien a fait un bon départ et a tenté de lutter pour la victoire contre Morbidelli mais à 15 tours de la fin, il lâche prise et se retrouve sous la pression de Rins et Bagnaia alors qu'il reste encore 11 tours à faire.

Valentino ne pourra pas résister à ses jeunes adversaires. Il se fait d'abord doubler par la Ducati au 20e tour mais il reste dans la bagarre pour une place sur le podium dans les 3 dernières boucles. Mais Joan Mir qui double d'abord Rins, va l'en priver avec un final plus rapide. Rossi se contente donc d'une bonne 4e place.

Bagnaia est de retour !

Pour son retour Bagnaia s'est distingué sur la piste
Pour son retour Bagnaia s'est distingué sur la piste
Alors que son avenir se joue en ce moment pour une place à l'usine Ducati en concurrence avec Johann Zarco, Francesco Bagnaia a fait un festival sur cette piste de Misano.

Parti de la sixième place sur la grllle, l'ex-champion Moto 2 n'a pas fait dans le détail en course pour remonter au classement jusqu'à la seconde place finale. Même s'il est parti modestement et qu'il a perdu 2 places, il a ensuite entamé une phase offensive dont ses victimes furent dans l'ordre : Mir, Vinales, Miller, Rins et Rossi à 7 tours du damier pour ce dernier.

Ensuite, il a consolider sa 2e place et il réalise surtout le meilleur résultat de Ducati à Misano. Outre Dovizioso 7e, MIller termine 8e, Zarco 15e et Petrucci 16e ! 

Suzuki, podium en ligne de MIR

Joan Mir, brillant à Misano (Photo : www.suzuki-racing.com)
Joan Mir, brillant à Misano (Photo : www.suzuki-racing.com)
On savait que les 2 pilotes Suzuki seraient, une nouvelle fois, compétitifs. Rins et Mir partaient groupés de la 7e et 8e position. Rins a été le plus vite en début de course mais la fin a été favorable à Joan Mir. Ce dernier, qui a raté de peu le podium en Autriche, a effectivement fait une fin de course de tous les diables et a finalement privé Valentino Rossi d'un podium à domicile.

Joan Mir monte donc sur la 3e place du podium alors que Rins est seulement 5e. Au championnat, Mir est 4e alors que Rins n'est que 12e. Depuis 3 courses, on sent que Mir a pris un léger ascendant sur son coéquipier.

Classements





Notre page Facebook

Nos videos
stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
Stéphane GAUTHIER | 20/09/2020
Stéphane GAUTHIER | 18/09/2020