Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever

Grand prix de Pau 2023 : Sprint Cup By Funyo

De retour à Pau !


Publié par le Lundi 15 Mai 2023 à 10:30



Le champion en titre, Xavier Fouineau remporte 2 courses à Pau
Le champion en titre, Xavier Fouineau remporte 2 courses à Pau
C'est en 2019 que les protos Funyo avaient déjà roulé dans les rues de la ville de Pau. Pour cette édition, 2023 c'est donc un retour avec 17 engagés au départ dont Xavier Fouineau le champion en titre et Stéphane Richelmi, pilote professionnel, qui vient faire son premier grand prix de Pau.

Avec 4 courses au programme, le Sprint Cup by Funyo a démontré son potentiel dans le difficile exercice urbain. Xavier Fouineau (HMC Racing) a remporté les courses 2 et 4. Jonathan Dessens (AMGV Sport Racing) en gagne également 2 en s'imposant dans les courses 1 et 3.

Course 1

le premier coup de théâtre intervient avant même la mise en grille quand le local Sacha Hebrard renonce suite à une sortie de route en qualification.

Alors que la piste est sèche pour le premier départ, les grands favoris sont impliqués dans un incident au Pont Oscar au début du 2e tour : auteur de la pole position mais devancé par Xavier Fouineau sur l'impulsion initiale, Jesse Bouhet (HMC Racing) veut reprendre son bien, bloque ses roues et percute l'arrière du proto de son rival.

Arrivé juste derrière, Stéphane Richelmi ne peut éviter Bouhet qui a été renvoyé sur la piste par le mur de pneus. Richelmi concède un tour, les deux autres doivent se résoudre à abandonner.

Le revenant Jonathan Dessens (AMGV), déjà très compétitif lors de la dernière venue de la Sprint Cup by Funyo à Pau en 2019, ne se fait pas prier et prend la tête. Il la conservera jusqu'au bout non sans devoir surveiller un Romain Boeckler omniprésent dans ses rétroviseurs et large vainqueur en Espoir devant Jérémy Siffert (HMC Racing).

Alex Gaines (HMC Racing), l'Américain de Biarritz, prend place sur la troisième marche. Derrière un Benoit Eveillard (Belt Racing) toujours dans le coup, le meilleur Gentleman Frank Lefèvre s'offre une excellente 5e place. (Source officielle)

Course 2

 Xavier Fouineau est encore en première ligne mais cette fois à côté de Stéphane Richelmi qui l'a devancé de seulement 34 millièmes en qualification. Mais une nouvelle fois, le champion en titre de la Sprint CUP by Funyo prend le meilleur et croise en tête à la Gare. Entre ces deux-là, le duel durera jusqu'au drapeau sans que Richelmi ne parvienne à inverser la tendance.

Le fait marquant de cette course est l'incertitude quant au choix des pneus. Certains, comme Alex Gaines, ont d'abord opté pour les pluies avant de se raviser et de passer en slicks, quitte à partir des stands.

D'autres qui étaient dans le même cas ont porté leur croix et leurs pneus sculptés jusqu'au bout sur une piste totalement sèche. Ils sont donc nombreux à avoir concédé un tour, et les dernières boucles ont été savoureuses, quand les deux leaders ont dû montrer leurs talents de slalomeurs au milieu d'un peloton compact de retardataires.

3e, Jesse Bouhet en a profité pour revenir dans le sillage de Stéphane Richelmi sur la fin. Romain Boeckler s'est encore imposé en Espoir devant un Louis Fournier (Belt Racing) chaussé... en pneus pluie. Rémy Brouard (Spirit of 78) a réglé le sprint des Gentlemen de peu devant Olivier Gauclère (HMC Racing). (Source officielle)

Course 3

Le règlement inspiré de la Sprint CUP by Funyo retient le classement de la course 1 pour la grille de la course 3. On s'est donc retrouvé avec une grille inversée qui ne disait pas son nom, les trois principaux favoris accidentés lors de l'ouverture des hostilités étant tous condamnés à la remontée obligatoire.

Avec, pour tout arranger, une pluie qui n'a fait hésiter personne sur la question des pneus ! Jonathan Dessens n'a pas loupé l'occasion de l'emporter et Romain Boeckler a encore joué le rôle de l'opposant assidu, à moins d'une seconde et demi sous le drapeau.

Alex Gaines a assuré la troisième marche tandis que la meilleure remontée a été réalisée par Xavier Fouineau, 4e, devant Eveillard, gêné par la buée, Richelmi et Bouhet. Une fois la menace incarnée par Jean-Claude Rolland (HMC Racing) évanouie, Frank Lefèvre a dominé la catégorie Gentleman. (Source officielle)

Course 4

Parti en pole du fait de sa victoire en course 2, Xavier Fouineau a égalisé à deux partout sur une piste redevenue sèche mais sans jamais pouvoir totalement s'affranchir de la menace de Jesse Bouhet. L'ancien champion de France de Karting a souvent brillé à Pau lorsqu'il courait en monoplace dans les années 90.

Stéphane Richelmi a complété ce somptueux podium. Romain Boeckler a causé des cheveux blancs à ses supporters, son proto refusant de démarrer sur la prégrille. Grâce à l'aide de toutes les équipes, Romain a pu être dépanné. Il a ainsi complété son tableau de chasse avec une quatrième victoire en Espoir ! Jean-Claude Rolland est devenu le troisième vainqueur du week-end en Gentleman. Il avait déjà gagné la course 4 au Mugello.

 

Le classement du championnat reste quasiment inchangé car les deux pilotes de tête ont marqué le même nombre de points, à une unité près, celle du meilleur tour de Fouineau dans la course 3 ! La partition magnifiquement exécutée de Boeckler lui vaut de grimper à la 3e place, tout en prenant le large en Espoir. Au classement des Gentlemen, Lefèvre mène la danse devant Brouard et Gauclère qui ont échangé leurs positions à Pau. (Source officielle)

 


Résultats


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 14/05/2024
Stéphane GAUTHIER | 14/05/2024
Stéphane GAUTHIER | 14/05/2024
Stéphane GAUTHIER | 13/05/2024
Stéphane GAUTHIER | 12/05/2024

Racing Forever, 20 ans de photos de sports-mécaniques