Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Bol d'or 2016 : Victoire du SERT

Suzuki s'impose au général, victoire du Moto AIN CRT en Superstock


Publié par le Dimanche 18 Septembre 2016 à 18:43



Le départ d'une formidable épreuve d'endurance moto (Photo A.Camblor - Racing Forever)
Le départ d'une formidable épreuve d'endurance moto (Photo A.Camblor - Racing Forever)
Le SERT démarre bien la nouvelle saison d'endurance moto avec une victoire sans partage au 80e Bol d'Or de l'histoire. L'ancien pilote MotoGP, Randy de Puniet, a tenu son rang et termine 2e sur la Kawasaki du SRC qu'il partageait avec Grégory Leblanc et Fabien Forey. Très beau résultat aussi pour le team japonais Eva Trick Star Racing qui occupe la 3e place du général alors qu'il découvre l'épreuve. 

En Superstock, le team Moto AIN CRT de Alexis Masbou, Johann Nigon et Hugo Clere, ont bataillé ferme pour chercher une belle victoire.

EWC

Le SERT a été intraitable au Paul Ricard. (Photo Antoine Camblor - Racingforever.com)
Le SERT a été intraitable au Paul Ricard. (Photo Antoine Camblor - Racingforever.com)
En tête dès le 4e tour, le SERT n'a plus lâché la première place jusqu'à l'arrivée en s'imposant avec 9 tours d'avance sur son premier rival et le team de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson remporte pas moins de 60 points (dont 20 en bonus) sur cette première épreuve du championnat du monde d'Endurance Moto.

Le SRC Kawasaki peut être fier de sa recrue Randy de Puniet car l'ancien pilote MotoGp s'est parfaitement adapté à l'endurance et à sa moto. malgré une casse de l'axe de roue en début de nuit, l'équipage de la #11 est parvenu à joué le podium. S'il était impossaible de rivaliser avec le leader, la 2e place obtenue ce dimanche est une belle récompense pour un début.

Erwan Nigon, Osamu Deguchi et Hitoyasu Izutsu ont marqué l'épreuve française avec une belle 3e place obtenu par leur team Trick Star Racing qui roulait pour la première fois ici. Leur résultat laisse entrevoir un très bon potentiel et ils devraient pouvoir jouer la gagne dans les prochaines épreuves du championnat.

Le GMT94 a mal débuté la course malgré la pole position que Yamaha avait pu obtenir dans le Var. 2 chutes ont reléguées le team en fond de classement. Mais après 24h de compétition, le GMT94 est parvenu à remonter jusqu'à la 9e place. Mais on pouvait penser que Yamaha pouvait faire largement mieux ici. Le YART Yamaha a de son coté dû abandonner au petit matin sur panne moteur alors que le podium était possible.

Chez BMW, les espoirs de résultats sont partis en fumée avec un moteur cassé pour le Penz13.com BMW Motorrad Team après seulement 54 tours de réalisés.

SST

Yamaha sauve l'honneur en SST (Photo Antoine Camblor - Racing Forever)
Yamaha sauve l'honneur en SST (Photo Antoine Camblor - Racing Forever)
En Superstock, la catégorie a de nouveau offert un beau spectacle et une lutte serrée pour la victoire. Alexis Masbou, pilote Moto3 fraîchement à pied, a montré également une rapide adaptation à l'endurance. Associé à Johann Nigon et Hugo Clere , ils ont mené leur Yamaha jusqu'à la victoire tout en terminant à la 6e place au général.

Le Tati Team Beaujolais Racing de Julien Enjolras, Dylan Buisson et Anthony Violland, retardé par un problème d’axe de roue terminent second et les champions 2016,  Team 3Art Yam’Avenue, avec Louis Bulle, Alex Plancassagne et Luca Marconi ont pris la 3e place malgré une chute et une panne d’essence. 

La prochaine épreuve en FIM EWC aura lieu au Portugal le 18 mars prochain pour une course de 12 heures sur le circuit de Portimao.

Classements

Le podium final (Photo Antoine Camblor - Racing Forever)
Le podium final (Photo Antoine Camblor - Racing Forever)

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 08/01/2020
Stéphane GAUTHIER | 22/12/2019
Stéphane GAUTHIER | 22/12/2019

Nous vous recommandons :