Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

24 heures du Mans Motos 2021

YOSHIMURA SERT MOTUL TRIOMPHE.


Publié par le Dimanche 13 Juin 2021 à 17:23



Victoire Suzuki (photo www.suzuki-racing.com)
Victoire Suzuki (photo www.suzuki-racing.com)
La nouvelle alliance franco-japonaise Yoshimura SERT Motul s'impose dès sa première sortie aux 24 Heures Motos. Suzuki devance le Webike SRC Kawasaki France Trickstar et le BMW Motorrad World Endurance Team au Mans, premier rendez-vous du FIM EWC 2021. Première Honda et vainqueur Superstock, National Motos prend la 5e place.

Après 819 tours en tête sur les 855 parcourus, Yoshimura SERT Motul s'impose magistralement sur cette 44e édition des 24 Heures Motos. La Suzuki officielle de Gregg Black, Xavier Simeon et Sylvain Guintoli devance de 8 tours le Webike SRC Kawasaki France Trickstar de Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa, très performants après avoir connu des soucis de freins en début de course.

Troisième à 13 tours du leader, le BMW Motorrad World Endurance Team revient de plus loin. Après une chute en début de course, Markus Reiterberger, Ilya Mikhalchik et Javier Forés ont cravaché pour revenir sur le podium.

La 4e place du Bolliger Team Switzerland sonne quasiment comme une victoire. L'équipe privée sur Kawasaki vient d'être reprise en main par Kevin Bolliger, le fils du fondateur. Elle est partie 19e sur la grille avec un trio de pilotes inédit. Jan Bühn, Jesper Pellijeff et Ondřej Ježek bouclent 24 heures d'une course parfaite jusqu'au pied du podium.

​Des Superstock très performants

Honda remporte le Superstock (Photo Honda Pro Racing)
Honda remporte le Superstock (Photo Honda Pro Racing)
Les équipages Superstock ont largement participé au spectacle de ces 24 Heures Motos et pointent dès la 5e place à l'arrivée.

National Motos, première Honda classée et vainqueur du EWC Dunlop Independent Trophy, s'impose en Superstock avec Stéphane Egéa, Guillaume Antiga et Kevin Trueb. National Motos a résisté aux assauts de BMRT 3D Maxxess Nevers (Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot) et du No Limits Motor Team (Luca Scassa, Alexis Masbou et Kevin Calia).

Encore dans le trio de tête à 2 h de l'arrivée, le Team 33 Louit April Moto a perdu ses chances de podium Superstock en raison d'une surchauffe en raison d'un radiateur endommagé. Il termine 21e et 12e Superstock.

En 8e position à l'arrivée après un début de course difficile, VRD Igol Experiences sauve des points importants avec Florian Alt, Florian Marino et Nico Terol. Retardée par un joint de durite d'huile défaillant, la 333, première Yamaha classée, a aussi connu une chute puis des soucis de shifter.

Malgré une chute, ERC Endurance-Ducati n'a rien lâché. Mathieu Gines, Louis Rossi et Etienne Masson mène la Panigale en 9e position. Il devance le F.C.C. TSR Honda France. Josh Hook, Yuki Takahashi et Mike di Meglio tenaient la 2e position en course mais, au petit matin, une panne électrique puis une chute les a relégués en 10e place à l'arrivée.

Un grand spectacle d'ouverture de saison

La 44e édition des 24 Heures Motos, première épreuve du championnat du Monde FIM EWC 2021, a tenu ses promesses de course à rebondissements et grand spectacle. Cela a débuté dès le premier passage dans la courbe Dunlop par une triple chute impliquant le Wójcik Racing Team, le Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore et le RAC41 ChromeBurner. 

L'intervention d'Hugo Clère, pilote de la Yamaha 18, pour aider Sylvain Barrier, bloqué sous la Wojcik en feu, lui vaut de recevoir l'Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy.
Le Wójcik Racing Team a bouclé sa course avec deux pilotes, Balint Kovacs et Artur Wielebski et termine 30e.

Après cette chute et une bagarre en tête entre Yoshimura SERT Motul et le Tati Team Beringer Racing, un duel incroyable a duré jusqu'au début de la nuit entre Yoshimura SERT Motul et YART – Yamaha Official EWC Team. La confrontation a cessé sur un bris de soupapes de la Yamaha.

Challengers attendus aux avant-postes, Tati Team Beringer Racing, Moto Ain et 3ART Best of Bike, ont bien tous pointés dans le Top5 mais ont été contraints à l'abandon. Il faut saluer la prestation du Tati Team Beringer Racing, qui a lutté en tête en début de course avant d'abandonner après plusieurs chutes. Alan Techer du Tati Team Beringer Racing reste le pilote le plus rapide en course en 1'36.743. 

Parmi les 12 abandons, on note aussi celui du LRP Poland sur problème d'embrayage et, parmi les challengers Superstock, les arrêtes prématurés du Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore, RAC41 ChromeBurner, Aviobike et Slider Endurance.

Prochain rendez-vous en FIM EWC avec les 12 Hours of Estoril, 2e course de la saison disputée samedi 17 juillet au Portugal.

D'après le communiqué officiel

Les célébrations de la victoire ( Photo www.suzuki-racing.com)
Les célébrations de la victoire ( Photo www.suzuki-racing.com)
Mise à jour 

Suite aux vérifications techniques lancées après l'arrivée des 24 Heures Motos, le Bolliger Team Switzerland a été déclassé.

L'équipe suisse, qui avait passé la ligne d'arrivée en quatrième position, a été sanctionnée pour non-conformité de la capacité de son réservoir d'essence.

Ce déclassement fait entrer National Motos en 4e position devant le BMRT 3D Maxxess Nevers au classement de l'épreuve.

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 27/07/2021
Stéphane GAUTHIER | 20/07/2021