Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Alesi, le rouge Ferrari dans le coeur

DE JEAN A GIULIANO.


Publié par le Lundi 8 Février 2021 à 12:45



Jean Alesi a été un des pilotes français le plus attaché à la légendaire Scuderia Ferrari pour lequel il a piloté de 1991 à 1995 avec 1 victoire mémorable au Grand prix du Canada en 1995.

Ses origines italiennes, n'ont pas manqué d'influencer son amour pour ce constructeur incontournable de la Formule 1. Durant sa carrière en rouge, souvent, Jean a manqué de chances mais il a toujours piloté avec son coeur faisant de lui un des pilotes les plus attachants du paddock. Sa Ferrari n'a pas toujours été performante et fiable. Il faudra attendre l'arrivée de Jean Todt en 1993 pour que la Scuderia remonte la pente de la performance.

Quelques années plus tard, son fils Guliano a pris la relève derrière un volant. Avec un peu moins de réussite, il a toutefois gravis toutes les marches de la monoplace et intégré officiellement la Ferrari Academy, il y a 5 ans.

Après 2 saisons en F2 difficiles, il est à un tournant de sa carrière. Avant de se réorienter au Japon pour faire une carrière professionnelle et enfin vivre de sa passion, il a eu l'opportunité de suivre les traces de son père en pilotant fin janvier une Ferrari sur la piste de Fiorano en Italie comme son père jadis.

Giuliano, 30 ans après

30 ans après son père, Guliano Alesi au volant d'une Ferrari F1
30 ans après son père, Guliano Alesi au volant d'une Ferrari F1
Le 25 janvier dernier Ferrari  avait rendez-vous à Fiorano pour des tests avec 7 pilotes. Parmi-eux, donc, Giuliano Alesi a eu cette opportunité de rouler dans une F1 rouge datant de 2018. Giuliano était le premier à passer dans un froid hivernal. Mais là n'était pas l'important. 

Un peu plus de 30 ans après le premier essai de son père au volant d'une F1-90 c'était au tour de Giuliano de sortir des stands avec une Ferrari moderne.

A bord de la SF71H flanquée du numéro 28 comme son père, Giuliano a d'abord adopté une approche prudente en raison de la piste humide et des conditions froides, mais dans sa deuxième manche, la voiture était équipée de pneus slicks et le Français accéléra progressivement le rythme.

Sous les yeux de son père Jean, ému et excité qui ne quittait jamais la Ferrari des yeux avec son fils à bord. Un moment émouvant alors que Giuliano quitte la Ferrari Academy et va aller courir au Japon.
Giuliano Alesi # 28

«Je tiens à remercier Ferrari et la FDA pour cette fantastique opportunité aujourd'hui. Pouvoir monter dans le cockpit du SF71H était incroyablement excitant, tout comme conduire la voiture sur piste avec mon père qui regardait et arborait le même numéro de course qu'il utilisait. En termes de tenue de route, la voiture n'est pas trop difficile à conduire, mais la puissance était surprenante et ne semble jamais s'arrêter. L'immédiateté et l'efficacité du freinage sont également impressionnantes. Ce test était le meilleur moyen pour moi de dire adieu à Ferrari. Maintenant, une nouvelle aventure m'attend en Asie et j'ai hâte qu'elle commence. »
Jean Alesi - victoire au Canada 1995 pour Ferrari F1

« Cela a été une journée magique, Guliano a essayé pour la première fois de sa vie une F1. Pour un pilote, la F1 c'est un aboutissement. Il a conduit la Ferrari à Fiorano. Il y a 30 ans, j'avais roulé ici à Fiorano en F1 et de voir rouler maintenant Guliano dans la Ferrari, c'est quelque chose d'exceptionnel. »

Direction le Japon pour le fils Alesi

Ce test en F1 de Giuliano ne doit pas faire oublier que son ascension en monoplace a été stoppée par 2 saisons difficiles en Formule 2. Obligé de payer pour rouler dans des équipes qui ne lui pas ont permis de briller, Alesi fils prend une autre direction après avoir dû quitter la Ferrari Academy à la fin de la saison dernière. Mais aussi bien Père que fils, considère que Ferrari reste à leurs côtés.

Une décision dure à prendre mais qui permettra à Alesi de continuer en monoplace en Super Formula Light avec le Team Tom's Racing et en GT 300 avec le Toyota Team Thailand . Giuliano deviendra professionnel et pourra encore progresser car le Japon regorge de championnat de très bon niveau. A noter que la mère de Giuliano est japonaise. 

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 04/03/2021
Olivier Jennequin | 02/03/2021
Stéphane GAUTHIER | 01/03/2021
Olivier Jennequin | 23/02/2021
Olivier Jennequin | 23/02/2021