Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WTCC : Doublé Citroën sur le circuit du Hungaroring

Citroën reprend la main en Hongrie


Publié par Téo Iaquinta le Lundi 25 Avril 2016 à 15:44



Encore de grosses bagarres en WTCC
Encore de grosses bagarres en WTCC
Avec deux doublés obtenus sur la piste détrempée du Hungaroring, les Citroën C-Elysée WTCC ont marqué un maximum de points pour passer en tête du Championnat du Monde des Constructeurs. Chez les Pilotes, José María López reprend également la main après sa troisième victoire en course principale, tandis qu’Yvan Muller ouvre son compteur de podiums.

Comme annoncé, une vague de pluie et de froid s’installait sur la Hongrie au cours de la nuit. Dès leur arrivée dans le paddock, les pilotes et les ingénieurs se remettaient au travail pour adapter les réglages des Citroën C-Elysée WTCC à ces conditions.

Au moment où les voitures venaient se ranger sur la grille pour la course d’ouverture, la pluie avait toutefois cessé. Après deux tours de reconnaissance, Yvan Muller et José María López optaient pour des pneus slicks. Parmi les concurrents, les avis étaient partagés entre ceux qui montaient des pneus pluie, voire des montes mixtes (slicks à l’avant et pluie à l’arrière).

À l’extinction des feux, Mehdi Bennani profitait de ses pneus pluie pour prendre les commandes devant Yvan Muller. Mais après quelques virages, le quadruple Champion du Monde partait en glisse et laissait passer deux voitures. Confronté à une totale absence de grip, Yvan continuait à reculer dans le classement, pour se retrouver hors des points en compagnie de José María López.

Pendant que Mehdi Bennani contrôlait la course, les autres pilotes du Sébastien Loeb Racing s’illustraient également au sein du peloton. Ainsi, Tom Chilton effectuait une brillante remontée jusqu’à la deuxième place, tandis que Grégoire Demoustier allait chercher la septième position.

Sans espoir de marquer des points sur cette course, Yvan Muller et José María López s’arrêtaient aux stands pour chausser des pneus pluie, afin d’emmagasiner des informations en vue de la course principale. À l’arrivée, Mehdi Bennani et Tom Chilton offraient un doublé à Citroën, qui marquait ainsi le nombre maximum de points.

Course d'ouverture : Bennani offre la première victoire au Sebastien Loeb Racing

Bennani a fait les bons choix pour la victoire
Bennani a fait les bons choix pour la victoire
Au moment où les voitures venaient se ranger sur la grille pour la course d’ouverture, la pluie avait toutefois cessé. Après deux tours de reconnaissance, Yvan Muller et José María López optaient pour des pneus slicks. Parmi les concurrents, les avis étaient partagés entre ceux qui montaient des pneus pluie, voire des montes mixtes (slicks à l’avant et pluie à l’arrière).

À l’extinction des feux, Mehdi Bennani profitait de ses pneus pluie pour prendre les commandes devant Yvan Muller. Mais après quelques virages, le quadruple Champion du Monde partait en glisse et laissait passer deux voitures. Confronté à une totale absence de grip, Yvan continuait à reculer dans le classement, pour se retrouver hors des points en compagnie de José María López.

Pendant que Mehdi Bennani contrôlait la course, les autres pilotes du Sébastien Loeb Racing s’illustraient également au sein du peloton. Ainsi, Tom Chilton effectuait une brillante remontée jusqu’à la deuxième place, tandis que Grégoire Demoustier allait chercher la septième position.

Sans espoir de marquer des points sur cette course, Yvan Muller et José María López s’arrêtaient aux stands pour chausser des pneus pluie, afin d’emmagasiner des informations en vue de la course principale. À l’arrivée, Mehdi Bennani et Tom Chilton offraient un doublé à Citroën, qui marquait ainsi le nombre maximum de points.

Course principale : Nouveau doublé Citroën sous la pluie

La météo fut éxécrable tout le weekend
La météo fut éxécrable tout le weekend
Les conditions météo n’évoluaient guère pour la course principale, disputée en clôture du meeting. Cette fois, l’ensemble des concurrents chaussaient quatre pneus pluie. Placé en pole position, José María López effectuait un départ parfait, tout comme Yvan Muller qui passait de la huitième place sur la grille à la troisième dans le premier virage !

Dès le deuxième tour, Yvan Muller prenait l’avantage sur Rob Huff. Quelques secondes plus tard, la voiture de sécurité entrait en piste après la sortie de Grégoire Demoustier. À la relance, López et Muller conservaient la tête, mais les écarts se resserraient à la mi-course, laissant présager un final à suspense !

Dans le neuvième tour, Rob Huff s’emparait de la deuxième place après avoir percuté Yvan Muller lors d’un freinage. Après enquête, les commissaires décidaient d’infliger un drive through au Britannique et le pilote de la Citroën C-Elysée WTCC n°68 récupérait logiquement sa position.

Poursuivant leur domination jusqu’au drapeau à damiers, les deux équipiers franchissaient la ligne d’arrivée en tête. Grâce à ce second doublé du week-end, Citroën prenait la tête du Championnat du Monde des Constructeurs, avec quarante points d’avance sur le deuxième. Leader des Pilotes depuis les qualifications, José María López portait quant à lui son avance à douze unités.

La prochaine manche du FIA WTCC se déroulera à Marrakech, sur les terres de Mehdi Bennani, du 6 au 8 mai.
José María López (Citroën C-Elysée WTCC n° 37) : « Au moment où il fallait choisir les pneus dans la course d’ouverture, nous hésitions entre les différentes options.

J’ai calqué ma stratégie sur celle de mes rivaux pour le championnat. C’était une erreur, mais elle n’a pas eu de grande conséquence.

Ma victoire dans la course principale a été une des plus compliquées de ma carrière. Je ne me suis jamais senti complètement à l’aise, surtout lorsque j’étais attaqué par Yvan puis Rob !

Évidemment, la pénalité infligée à Huff m’a permis de respirer un peu en fin de course. Je suis vraiment très heureux d’avoir gagné dans ces conditions. Course après course, il faut que nous déjouions les pièges et c’est ce que nous avons su faire lors de cette course. »
Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC n° 68) : « Je ne me rappelle pas d’avoir couru dans des conditions d’adhérence aussi précaires, c’était pire que du verglas !

J’ai pris un super départ dans la course principale, au point d’être troisième dans le premier virage, puis deuxième un peu plus loin.

J’étais en bagarre avec Pechito et c’est ce qui a permis à Rob de revenir. J’étais en colère quand il m’a percuté, car c’est la quatrième fois que je suis poussé par une Honda depuis le début de la saison !

Cela commence à faire beaucoup et j’estime que sa pénalité est totalement justifiée. Pendant ce temps, José avait creusé un petit écart et c’était trop tard pour revenir. On ne rattrape pas le temps qu’on perd sur Pechito !

Au-delà de ce premier podium 2016, je suis très content pour l’équipe, nous obtenons un grand résultat d’ensemble aujourd’hui. »

CLASSEMENTS

Lopez est en tête du classement général
Lopez est en tête du classement général
COURSE D’OUVERTURE
1. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC) 2. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC) 3. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC) 4. Fredrik Ekblom (Volvo S60 WTCC)5. Gabriele Tarquini (Lada Vesta WTCC) 6. Hugo Valente (Lada Vesta WTCC) 7. Grégoire Demoustier (Citroën C-Elysée WTCC) 8. John Filippi (Chevrolet RML Cruze TC1) 9. Ferenc Ficza (Honda Civic WTCC) 10. René Münnich (Chevrolet RML Cruze TC1) 13. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) 14. José María López (Citroën C-Elysée WTCC) MT : José María López en 2’09’’820


COURSE PRINCIPALE
1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC) 2. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) 3. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC) 4. Thed Bjork (Volvo S60 WTCC) 5. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC) 6. Rob Huff (Honda Civic WTCC) 7. Tom Coronel (Chevrolet RML Cruze TC1) 8. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC) 9. Hugo Valente (Lada Vesta WTCC) 10. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC) MT : José María López en 2’10’’774


CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES
1. José María López 106 points 2. Tiago Monteiro 94 points 3. Mehdi Bennani 77 points 4. Rob Huff 60 points 5. Yvan Muller 54 points 8. Tom Chilton 40 points 14. Grégoire Demoustier 7 points


CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS
1. Citroën 263 points 2. Honda 223 points 3. Lada 133 points 4. Polestar 66 points

Selon un communiqué




Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 27/04/2020
Stéphane GAUTHIER | 13/04/2020