Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WEC : 6H de Spa, la Toyota d'Alonso en pole position

L'autre Toyota disqualifiée de la sa pole position.


Publié par le Samedi 5 Mai 2018 à 05:36



© Toyota Gazoo Racing
© Toyota Gazoo Racing
La Toyota TS050 Hybrid n°8 pilotée par Fernando Alonso et Nazuki Nakajima s'élancera en pole position des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

C'était pourtant la Toyota n°7 pilotée par Kobayashi et Conway qui avait réalisé le meilleur temps, 0,379s devant l'autre voiture de l'équipe Toyota Gazoo Racing. Mais un problème de débitmètre lors de l'inspection a obligé les commissaires a la disqualifier et l'équipage s'élancera des stands pour la course. En deuxième position, et premier privé, on retrouve la Rebellion R13-Gibson n°1 de Senna, Jani et Lotterer. A noter que l'équipe CEFC TRSM Racing, plus connue sous l'appellation de Manor a déclaré forfait. Les voitures (Ginetta G60-LT-P1) étaient bien présentes, mais ont très peu roulé lors des essais. La raison est purement financière, puisque les fonds promis par les partenaires Chinois ne sont jamais arrivés.

En LMP2, le meilleur temps revient à l'Alpine Signatech de Lapierre et Thiriet devant l'Oreca 07 du G-Drive Racing pilotée par Vergne et Pizzitola. 

En LMGTEPro, doublé pour les Ford Chip Ganassi Team UK, avec le meilleur temps de la Ford de Priaulx, Tincknell et Kanaan, devant Mücke, Pla et Johnson.

En LMGTEAm, le meilleur temps revient à la Porsche du Gulf Racing Uk pilotée par Wainwright, Barker et Davison, devant la Porsche du Dempsey Photon Racing pilotée par Ried, Andlauer et Campbell.

Enfin, ces qualifications ont été marquées par le grave accident de Pietro Fittipaldi, à 15h52 lors des qualifications, le pilote a perdu le contrôle dans la montée du Raidillon de l'Eau Rouge, et est allé tapé de face le mur de protection. Les pneumatiques ont arrêté net la voiture du DragonSpeed. L'intervention des secours a été très rapide et efficace, le pilote qui n'a pas perdu conscience a été emmené à l'hôpital de Liège par hélicoptère. Il a été suspecté un temps des fractures aux deux jambes, c'est finalement une fracture ouverte à la jambe gauche dont souffre le Brésilien. Il a été opéré, et devrait pouvoir reprendre le volant d'ici huit semaines selon les médecins.

Les causes de l'accident ne sont pas encore connues, mais un problème électrique est suspecté, on peut en effet voir sur la vidéo un appel de phare juste avant que le pilote ne tire droit. Cette voiture a déjà été victime de problèmes similaires ayant entrâinné une perte de la direction et des freins.




Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 12/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019
Stéphane GAUTHIER | 11/08/2019

Nous vous recommandons :