Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

Grand Prix de Pau 2017 : Le résumé de samedi

Longue journée sportive.


Publié par stéphane GAUTHIER le Dimanche 21 Mai 2017 à 08:54



Au coeur de la ville de Pau
Au coeur de la ville de Pau
Débuté très tôt le matin et finie très tard le soir, la journée de samedi du 76e grand prix de Pau a été intense. De 7h50 jusqu'à tard dans la nuit le spectacle a été sur la piste et en dehors. Le public a pu profiter de nombreuses animations pour cette belle épreuve internationale. 

En monoplace, la première course FIA F3 a donné son premier vainqueur du weekend. Joel Eriksson a su saisir une opportunité pour s'imposer royalement. En Eurocup Formule Renault, Shwartzman remporte une victoire prestigieuse devant le belge Defourny et le français Aubry. En F4, 2 courses étaient au programme et les vainqueurs en sont Rougier et Drouet.

En GT4, la course a débuté au début de la nuit et à la surprise générale, ce n'est ni une Ginetta, ni une Porsche qui s'est imposée. Max Koebolt et Ricardo van der Ende n'ont pas fait d'erreur et ont transformé leur pole en victoire comme certain change du plomb en or !

En Berline, la 308 Racing Cup faisait ses débuts dans les rues de la ville. Rien de mieux qu'un pilote local pour l'emmener au plus vite au drapeau à damier. Paletou a fait le combo, pole et victoire : What else !

Les Twin Cup ont de nouveau fait le spectacle dans les rues de Pau. 3 pilotes différents se sont imposés dans les 3 courses du jour : Fernandez Grande dans la première, Dziadus dans la 2e, Martinez dans la 3e.

Enfin, les Clio Cup ont clôturé la soirée avec une course en nocture qui a été animé. Un drapeau rouge a même été sorti suite à de multiples accrochages. Après une relance, Nicolas Milan s'impose au bout de la nuit.

FIA F3 : Joël Eriksson rappelle qui est le patron

Callum partait de la pole position et avait pris le commandement. Mais le circuit de Pau est comme tous les circuits en ville, il n'autorise pas les erreurs. Callum en a fait les frais et c'est le leader du championnat qui a récupéré une belle victoire de prestige. Joel Eriksson s'impose pour la première fois sur un circuit urbain mais il a gagné au moins une manche dans chaque meeting depuis le début de saison.

Son principal adversaire au championnat, Lando Norris  termine second de cette course et meilleur débutant. Le redoublant Günther complète le podium.
 
Joel Eriksson (Motopark) : " Je suis vraiment heureux, parce que cette victoire est ma première sur un circuit en ville, j'ai eu un très bon départ et j'ai été en mesure de garder Lando à distance dans la bataille pour la deuxième place. Devant moi, Callum a été très rapide sur les premiers kilomètres. Trop vite de mon point de vue compte-tenu du grip limité. Il a dû abandonner après un accident. Par la suite, mon rythme était très bon. J'ai défendu ma première place jusqu'à l'arrivée."

Eurocup Formule Renault : Shwartzman sans concession

En réalisant la pole il avait fait la moitié du travail. Le jeune Shwartzman a profité de sa position pour aller chercher un beau succès au terme de 25 minutes de courses. Il gagne devant Max Defourny qui n'a pas rien pu faire. Gabriel Aubry est le meilleur représentant français et s'offre une bonne 3e place.

Classement :

1    Shwartzman Robert    25:08.190    -
2    Defourny Max    +    0.592
3    Aubry Gabriel    +    3.719
4    Palmer Will    +    4.464
5    Peroni Alex    +    5.584
6    Fenestraz Sacha    +    7.764
7    Fewtrell Max    +    9.825
8    Ye Yifei    +    13.294
9    Guzman Raul    +    14.677
10    Ticktum Daniel    +    15.631
11    Opmeer Jarno    +    21.021
12    Vartanyan Alexander    +    21.455
13    Verschoor Richard    +    24.026
14    Matus Axel    +    33.181
15    Maxwell Thomas    +    33.975
16    Martono Presley    +    37.223
17    Korneev Alexey    +    38.019
18    Leeds Luis    +    43.994
19    Goddard Zane    +    44.200
20    Bird Frank    +    45.695
21    Pflucker Rodrigo    +    46.005
22    Pankiewicz Julia    +    1:04.030
23    Razak Najiy    +    1:04.141
24    Neubauer Thomas    +    1 Lp.

F4 : Rougier et Drouet, roi du samedi !

Ce samedi était chargé pour les pilotes de la FFSA Academy avec au programme 2 des 3 courses du weekend. Dans la première, Arthur Rougier a profité de sa pole position pour remporter une belle victoire devant Martins et Klein. La course a été interrompue au drapeau rouge à cause de la météo.

Dans la seconde course de l'après-midi, l'inversion de la grille a permis à Thomas Drouet de partir de la pole position. Un atout dont il a su profiter et ce même si l'italien Festante lui a grillé la politesse au départ. L'impatience du transalpin lui coûtera une pénalité et Thomas Drouet a pu récupérer sa première place. Il a bien géré jusqu'à l'arrivée et remporte son premier succès en monoplace.

Course 1 :

1    Rougier Arthur    00:16:03.481    0
2    Martins Victor    +    1.771
3    Klein Marvin    +    2.314
4    White Stuart    +    7.793
5    Røes Andersen Casper    +    7.986
6    Muñoz Christian    +    8.934
7    Mela Jean-Baptiste    +    10.166
8    Gonzalez Javier    +    11.523
9    Festante Aldo    +    15.768
10    Drouet Thomas    +    15.805
11    Milesi Charles    +    16.032
12    De Wilde Ugo    +    23.821

Course 2 :
1    Drouet Thomas    00:22:25.131
2    Mela Jean-Baptiste    +    1.857
3    Gonzalez Javier    +    2.267
4    Muñoz Christian    +    3.013
5    Røes Andersen Casper    +    3.843
6    White Stuart    +    4.247
7    Rougier Arthur    +    4.420
8    Martins Victor    +    4.990
9    Klein Marvin    +    6.178
10    Milesi Charles    +    6.595
11    Jean Pierre-Alexandre    +    7.412
12    De Wilde Ugo    +    10.625
13    Chevalier Hugo    +    10.806
14    Venturi Florian    +    11.248
15    Festante Aldo    +    16.312

GT4 : BMW déjoue les pronostics

Ekris Motorsport a fait mentir les observateurs qui voyaient les Porsche et les Ginetta être une nouvelle fois sur l'avant scène. Au volant d'une BMW M4, Max Koebolt et Ricardo van der Ende s’imposent au terme de la course 1 disputée en début de nuit. Dans la catégorie AM, Paul et Jean-Philippe Lamic signent leur deuxième victoire de la saison au volant de la Ginetta G55 GT4 n°54 du Vic’Team.
Max Koebolt, Ekris Motorsport : « Ce fut une course très intense ! Au départ, j’ai réussi à creuser un écart mais la Ginetta était tellement rapide dans le second secteur. J’ai tout donné et mes efforts ont payé, avant que Ricardo ne conclue en beauté. »
Ricardo van der Ende, Ekris Motorsport : « Après avoir signé la pole position, Max a livré un excellent premier relais et j’ai pu finir le travail. Coup de chapeau aux Ginetta qui ne nous ont pas lâchés d’une semelle. Heureusement, nous avons pu les garder derrière grâce à notre super voiture. »

Peugeot 308 Racing Cup : Paletou ne pouvait rêver mieux

Gaëtan Paletou ne pouvait rêver de meilleur scénario pour sa course à domicile. Le Palois avait signé la pole position au volant de sa 308 racing cup. Le départ a été marqué par un accident impliquant Jimmy Clairet, Briché et Fouineau. Ce dernier a pu repartir mais les autres non. Le safety car a neutralisé bien entendu la course.

Après une longue attente, les concurrents sont repartis de plus belle. Paletou a réussi à contenir Teddy Clairet pour aller chercher une victoire tant désirée. David Pouget complète le podium.

Jimmy Clairet a été sanctionné de 5 places de pénalité pour le départ de la course 2..

Clio Cup : By night !

Le dernier podium de la journée de samedi
Le dernier podium de la journée de samedi
La course des Clio Cup était la plus tardive et l'attente n'est pas toujours bon pour les esprits qui peuvent s'échauffer vite. Le départ de la manche 1 est effectivement très chaud avec une première neutralisation sous safety Car. Sean Bleekmolen avait réalisé la pole et conservait sa place de leader.

Nicolas Milan était terriblement rapide et en confiance sur ce circuit qu'il connait par coeur. Pour son retour à la Clio après son absence à Nogaro, il a parfaitement gérer les incidents de courses pour passer Bossy et le leader et remporter une course qui a été interrompue au drapeau rouge puis est reparti pour un court sprint.




Notre page Facebook

Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 27/07/2020
stéphane GAUTHIER | 27/07/2020
stéphane GAUTHIER | 26/07/2020