Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

F3 : Grand prix de Macau 2017

L'occasion fait le larron !


Rédigé par le Mardi 21 Novembre 2017 à 20:29


Daniel Ticktum décroche la timbale
Daniel Ticktum décroche la timbale
Le 64e grand prix de Macau a été encore une fois à la hauteur de son histoire où de nombreux pilotes célèbres ont inscrits leurs noms comme Senna, Coulthard ou Schumacher.

Dans les rues étroites de la ville chinoise, les qualifications s'avèrent cruciales mais pour autant ne font pas forcément le résultat final. Ni Eriksson, ni Norris, ni Ilott, ni Günther (ténors de la saison FIA F3 européenne) n'ont pu s'imposer à Macao.

Dans la course principale, un final démoniaque a eu lieu et finalement la victoire est revenue au britannique Daniel Ticktum qui inscrit son nom dans cette course mythique.

Seul français en lice, Sacha Fenestraz a bien évolué durant le week-end de course et s'illustre dans le top 10 final.

Les ténors devant en qualifications

Joel Eriksson a signé la pole position
Joel Eriksson a signé la pole position
Le suédois Joël Eriksson a soufflé la pole position au champion 2017 de la FIA F3, Lando Norris. 3e et 4e, Ilott et Günther confirmaient la bonne tenue des pilotes qui s'illustrent habituellement en Europe dans cette discipline. 

Au rang des outsiders possibles, Habsburg et Ticktum étaient au 5e et 6e rang alors que Mick Schumacher pointait à la 7e place un peu loin pour espérer succéder à son père au palmarès de la course.

Intégré au team Carlin pour l'occasion, Sacha Fenestraz a réalisé le 11e chrono devançant des pilotes plus expérimentés comme Piquet, Sato ou Aron.
 

Callum Ilott vainqueur en course de qualification

SI Eriksson profitait de sa pole position pour prendre la tête du classement au départ, Lando Norris ratait son envol et perdait de nombreuses positions. Callum Ilott devenait alors le principal adversaire du suédois et lui portait une attaque fatale au 7e passage.

Le nouveau leader prenait alors le large pour aller chercher un succès qui ne fait rien gagner. Mais en partant de la pole de la course principale cela lui permettra de viser la victoire finale.

Eriksson se maintient en seconde position et le podium sera complété par Sergio Sette Camara. Mick Schumacher n'aura pas eu l'occasion de briller car parti à la faute. 
 

L'incroyable victoire de Ticktum

La finale tant attendue avait lieu le 19 novembre. Cette fois à l'extinction des feux, Eriksson démarre mieux que Ilott et reprend la course en main. Lando Norris fait cette fois un bon départ mais Camara, Habsburg et Günther lui barrent encore la route vers les leaders. 

Le premier incident intervient rapidement avec l'abandon de Marino Sato dans le rail. La course est neutralisée par drapeaux jaunes sur toute la piste.

A la relance, un fait important va avoir lieu entre Eriksson et Ilott. Ils se touchent avec l'un qui perd un précieux temps en ratant un freinage et l'autre qui doit passer par les stands. 2 sérieux prétendants à la victoire disparaissent déjà.

Camara prend alors le rôle de leader et devance Günther et Habsburg. La voiture de sécurité entre en piste. A la relance Camara tente de s'échapper alors que Habsburg passe autoritairement Günther pour le gain de la 2e place. Avec Norris et Ticktum dans le top 5, la course restait encore bien ouverte pour la victoire tant convoitée.

La tension monte d'un cran au fil des tours. Ticktum réussit une belle passe d'armes avec Norris et Günther et prend la 3e position. cette manoeuvre va avoir une belle récompense en vue de l'arrivée.

Devant, Camara et Habsburg  en découdent et ne se font pas de cadeaux. Chacun tentant sa chance et l'inévitable arrive : Dans le dernier virage l'autrichien passe Camara mais trop large percute le rail. Camara est lui aussi hors de la limite. Daniel Ticktum arrive lancé et remporte une victoire inespérée mais bien réelle. Norris est son dauphin et Aron complète le podium. Ferdinand Habsburg passe la ligne tant bien que mal à la 4e place. 

Quelle incroyable final ! Macau a encore fait tourner les têtes !
Daniel Ticktum :  "Quand j'ai doublé Norris et Günther, je me suis dit, OK, le podium n'est pas si mauvais. Mais je ne pouvais pas croire que dans le dernier virage, un serait dans le mur et qu'en plus, il ​​y en aurait un autre ! Je ne pouvais pas y croire quand j'ai franchis la ligne, quelle course !

Ce fut un événement incroyable, une belle course, des gens formidables et je remercie tous ceux qui m'ont donné cette opportunité, tout le monde y compris mon père, le Dr Marko et l'équipe Motopark qui a fait un travail fantastique d'adaptation de la voiture. Ce n'était pas désastreux mais nous avions besoin d'une meilleure voiture aujourd'hui et les gars l'ont produit. " 

Une bonne expérience pour Sacha Fenestraz

Récemment vainqueur de la Formule Renault Eurocup, le français Sacha Fenestraz a eu l'opportunité de disputer cette course prestigieuse de F3, discipline dans laquelle on pourrait le voir l'année prochaine.

Le team Carlin est l'une des meilleures équipes de F3 et plus généralement de monoplaces et leur succès ne se dément pas année après année. Une occasion en or pour le français d'apprendre beaucoup de cette expérience.

Habillé aux couleurs de Michel Vaillant, Fenestraz s'en est bien sortie pour une première. 11e en qualification, la course de qualification qui s'en est suivi confirmait ses performances même s'il reculait d'un rang. Il est vrai qu'il est difficile de doubler à Macau. Finir en milieu de classement était déjà en soi une bonne performance. Mick Schumacher, par exemple, ne pouvait pas en dire autant.

La course principale lui a permis de signer un top 10 avec une 7e position que l'on peut qualifier d'excellente pour un rookie.

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Octobre 2017 - 21:09 FIA F3 : Lando Norris champion 2017

Mercredi 2 Août 2017 - 22:08 Fia F3 : Spa-Francorchamps


Notre page Facebook

Nous vous recommandons :


Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 26/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 23/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 18/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 16/10/2017