Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

ETCR : Pau 2022

Ekström, roi de la Battle !


Publié par le Lundi 9 Mai 2022 à 01:16



Ekström premier leader de l'ETCR
Ekström premier leader de l'ETCR
C'est à Pau que le Championnat ETCR débutait ce week-end. Trois marques étaient présentes pour un total de six voitures électriques. On retrouvait ainsi les Cupra de Ekström/tambay et Gené/Blomqvist, les Hyundai Veloster de Vernay/Azcona et Michelisz/Ceccon et les Romeo Ferraris Giulia de Spengler/martin et Venturini/Filippi.

Les pilotes sont répartis en deux pools, le "Pool Fast" et le "Pool Furious", et après les qualifications, c'est un système de quarts de finale, demi-finales, et super-finales qui est mis en place pour chaque pool avec les six voitures en piste. Celui qui aura marqué le plus de point remporte le week-end.

1/4 de finales

Pool Fast :

Alors qu'il avait largement dominé le premier quart de finale sur sa Hyundai, Jean-Karl Vernay se voyait disqualifié pour avoir utilisé une puissance supérieure à celle autorisée. La victoire revient donc à Blomqvist devant Tambay et Vernay qui marque zéro point. 

L'autre quart de finale voyait la victoire de Martin sur sa Romeo Ferraris devant Michelisz et Filippi.

Pool Furious :

Ekström sur sa Cupra a terminé en tête des quarts de finale. Après avoir dominé le premier quart de final du "Pool Furious", il achève la journée avec un total de 35 points, soit huit unités devant Mikel Azcona sur la Hyundai. Ce dernier a subit une crevaison au premier virage, tandis que Venturini devait s'arrêter avec un train avant ouvert suite à un contact entre les deux pilotes. Ekström n'avait donc plus de concurrence et pouvait voler vers la victoire de son quart de finale.

Bruno Spengler remportait l'autre quart de finale, non pas sans avoir été sous la menace de Gené et Ceccon suite à une erreur en fin de course.

1/2 finales

Pool Fast :

La première demi-finale voyait s'opposer les Cupra de Tambay et Blomwvist, ainsi que l'Alfa Roméo de Martin. Tambay prenait le meilleur départ devant Blomqvist et Martin. Et si le Belge était menaçant sur la Cupra de Blomqvist, le classement ne changera plus et Tambay l'emporte.

Pool Furious :
 
Ekstrom, Azcona et Spengler s'affrontent pour la première demi-finale du groupe "Pool Furious" C'est le pilote Cupra qui prend la tête devant la Romeo Ferraris de Spengler et la Hyundai de Azcona. Le classement restera tel quel et Ekström s'impose.

La deuxième demi-finale voit s'affronter Gené, Venturini et Ceccon. Et c'est Venturini qui prend le meilleur envol sur son Alfa-Roméo, devant Gené et Ceccon.

Finales

Pool Fast :
La finale des pilotes de la Fast Pool voyait s'affronter les Cupra de Tambay et Blomqvist, les Romeo Ferraris de Martin et Filippi, et les deux Hyundai de Michelisz et Vernay.

Tambay remporte une finale marquée par l'accrochage entre Vernay et Filippi, ce dernier terminant sa course dans le mur de pneus. Blomqvist prend la seconde place devant Martin.

Pool Furious :

Suite à l'accident de Filippi en finale Pool Fast, l'Alfa Roméo étant trop endommagée, Venturini ne peut prendre part à la finale Furious. Ekström prend la tête au départ devant Spengler et Azcona. Azcona passe le Canadien et prend ensuite la seconde place. Le pilote Hyundai tente de remonter sur Ekström par la suite, mais ce dernier tient bon et remporte la finale. Spengler conserve sa troisième place devant Ceccon et Gené.

Au total des points, Ekström est couronné de la victoire générale devant Tambay et Blomqvist.

Classement par points

Une battle du week-end
Une battle du week-end
1.Ekström 100 (FURIOUS)
2.Tambay 92 (FAST)
3.Blomqvist 79 (FAST)
4.Azcona 72 (FURIOUS)
5.Spengler 61 (FURIOUS)
6.Martin 56 (FAST))
7.Vernay 45 (FAST)
8.Michelisz 43 (FAST)
9.Géné 30 (FURIOUS)
10.Ceccon 28 (FURIOUS)
11.Venturini 24 (FURIOUS)
12.Filippi 15 (FAST)

Mattias Ekstrom #1

Un résultat de rêve en terminant 1,2,3 lors de notre premier week-end avec CUPRA EKS. Adrien et Tom ont également fait un travail parfait.

Il ne peut y avoir qu'un seul gagnant à coup sûr et je suis heureux que ce soit moi. Mais je serais aussi content pour les autres et obtenir un maximum de points nous mettrait en situation de force pour commencer la saison comme ça.

Mais encore une fois, je dois aussi dire que c'était une Super Finale très difficile et une grosse bagarre avec Mikel. Je le connais depuis l'année dernière quand il était mon coéquipier, alors j'ai l'impression de courir contre mon petit frère !

Et oui, il était très bon, mais nous avons tous poussé très fort. En fin de compte, j'attends avec impatience d'autres grandes batailles car il reste beaucoup de courses cette année et j'ai hâte d'être à la prochaine à Istanbul.


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur


Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 20/05/2022
Stéphane GAUTHIER | 19/05/2022
Stéphane GAUTHIER | 16/05/2022