Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

WTCR 2022 : Grand prix de France à Pau

Un week-end très Latino !


Publié par le Lundi 9 Mai 2022 à 08:04



Le championnat du monde WTCR lançait sa saison à Pau. Les 7 et 8 mai, les Hyundai, Link&co, Cupra, Audi et Honda ont animé les rues de la ville qui relançait son célèbre grand prix de la meilleur manière.

Le public a répondu très présent pour voir la Honda de l'Argentin Nestor Girolami Honda Civic Type R TCR s'imposer dans la première course de dimanche. Sous un beau soleil, c'est le jeune espagnol Mikel Azcona (Hyundai) qui remporte la deuxième course animée sur sa Hyundai.

Les français ont été peu vernis mais ont fait le spectacle. Double champion, Yann Ehrlacher (Link & Co) n'a pas eu beaucoup de chance surtout dans la course 2. Yvan Muller obtient toute de même un podium en course 1 pour Link & Co.

Nathanaël Berthon a montré de belles performances sur son Audi. A défaut de podium, il aura engrangé des points de la qualif jusqu'à la fin du week-end.

Pour sa pige, Eric Cayrolle (Audi) a pu se confronter au haut niveau devant son public.

Course 1 : Honda power

Le public a rempli les tribunes et autre espaces permettant de voir l'action. Pour cette première course disputée le dimanche, c'est le pilote Girolami qui part depuis la pole position après une intense séance de qualification. Honda monopolise d'ailleurs la première ligne avec Guerrieri de la même équipe.

Le départ était une étape importante pour le résultat de la course. Girolami n'a pas failli et a pris le commandement devant son équipier

Girolami et Guerrieri se sont échappés de la première ligne et ont mené la course jusqu’au bout. Yvan Muller complétait le podium pour la French Touch.

Girolami remporte sa 6e course en WTCR.

Nathanaël Berthon a essayé de jouer le podium sur son Audi Sport RS3 LMS de l’équipe Comtoyou DHL. Mais après avoir frôlé le rail de trop près, le Français a rétrogradé.

 Yann Ehrlacher a fait un bon départ et a passé Berthon pour le gain de la 4e place. Le chinois Ma Qing Hua complète le top 5.
Nestor Girolami : « Tout d’abord, merci à l’équipe qui a fait un travail fantastique. Nous avons réalisé une performance incroyable hier et nous avons fait le travail dès la première course. L’élément clé était le départ. Nous avons réussi à prendre un départ similaire à celui d’Esteban, j’ai abordé le premier virage avec une petite marge.

Après cela, nous nous sommes préoccupés de la dégradation des pneus parce que sur ce circuit, à cette température, et en touchant les bordures parfois, cela peut être un problème. J’ai essayé d’éviter les bordures autant que je le pouvais.  

 Je suis tellement heureux. Gagner ici à Pau est incroyable. C’est comparable à la Nordschleife, Macao, c’est un mini-Monaco, disons. Donc être capable de gagner ici signifie beaucoup pour moi. Je veux aussi remercier Honda parce que c’est la quatrième année qu’ils me font confiance, et c’est tellement important de commencer l’année comme ça. Alors gardons cette dynamique et allons-y pour la course 2. »

Course 2 : Azcona saisit l'opportunité

Après une course 1 relativement sage, la course 2 s'annonce plus épique avec une grille partiellement inversée. Et le départ a de nouveau été déterminant sur le résultat final.

En pole, Norbert Michelisz (Hyundai) tassait beaucoup trop la Honda de Tassi après le départ et les 2 hommes s'accrochaient. Cela faisait une belle opportunité pour Mikel Azcona qui prenait le commandement alors que derrière c'était la bousculade pour éviter un carnage.

Muller se faisait heurter par Magnus mais parvenait à survivre. Un peu plus loin, Mehdi Bennani cassait sa suspension sur un autre contact.

La voiture de sécurité était logiquement déployée pour remettre tout en ordre avant de relancer la course. Deuxième, Urrutia mettait la pression sur le jeune Azcona. Mais l’Espagnol faisait preuve de maîtrise et faisait petit à petit un écart pour finir par gagner avec  3,876s d’avance au terme des 21 tours.

Santiago Urrutia et Ma Qing Hua complètent un podium très international encore.

Yann Ehrlacher, a été contraint de rentrer au stand en raison d’un pneu endommagé alors qu’il était troisième.

La course a repris avec encore 23 minutes (plus un tour) à couvrir, 

Mickel Azcona :  “C’est mon premier week-end de course avec Hyundai et BRC, alors je suis très content. Je veux féliciter chaque membre de l’équipe. Ils ont fait un travail fabuleux tout le week-end, travaillant très dur. Je suis là grâce à eux. Maintenant, il faut continuer comme cela.”


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur


Notre page Facebook



Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 20/05/2022
Stéphane GAUTHIER | 19/05/2022
Stéphane GAUTHIER | 16/05/2022