Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
Racing Forever

​Finale estivale à Laval pour le Rotax Max Challenge France

6 catégories bien chaudes !


Publié par le Vendredi 4 Septembre 2015 à 21:30



Les tickets pour la grande finale au Portugal ont été vendus très chèrement ! (Photo KSP)
Les tickets pour la grande finale au Portugal ont été vendus très chèrement ! (Photo KSP)
Plus de 140 pilotes se sont retrouvés en ce dernier week-end d'août sur le bien-nommé circuit de Laval Beausoleil pour la 16e édition de la Finale nationale du Rotax Max Challenge. La chaleur n'a pas entamé l'enthousiasme des concurrents qui ont livré des batailles acharnées dans les six catégories avant de déterminer les vainqueurs. David Beaumann, Arnaud Sarrazin et Nicolas Duchateau en ont profité pour décrocher en Mayenne leurs tickets pour la prochaine Grande Finale du Rotax Max Challenge organisée en novembre à Portimao.
 
Des plus jeunes jusqu'aux Master, le meeting de Laval a fait honneur à la réputation du Challenge Rotax en offrant un spectacle de grande qualité sur un tracé unanimement apprécié. Le déroulement de l'épreuve n'a pas manqué de coups de théâtre avant la consécration des vainqueurs 2015. Même si les pénalités n'ont pas fait plaisir à tout le monde, on ne peut pas reprocher à la commission sportive d'avoir appliqué un règlement bien connu de tous et d'avoir fait régner la plus grande équité possible. L'ambiance du week-end, une des priorités de 3MK Events, a d'ailleurs été très agréable. A noter la présence d'une équipe en provenance du Moyen-Orient, Dubaï et Abu Dhabi, venue conclure en course à Laval son Summer Camp français.

La catégorie Cadet (Photo KSP)
La catégorie Cadet (Photo KSP)
En Minikart, Ilann Dupont (CRG/Rotax) avait nettement dominé ses adversaires depuis le début de la compétition, mais une pénalité pour une attaque jugée trop virulente en finale a offert la 1ère marche du podium à Lorenzo Cioni (Kosmic/Rotax) et au team Aangels Kart tandis que Tim Mérieux (Sodi/Rotax) avait renoncé en début de course. Autres protagonistes de la catégorie des 7-10 ans, Louis Marchal (Sodi/Rotax) et Eliott Vayron (Zanardi) ont complété le tiercé gagnant.
 
Hadrien David (Zanardi/Rotax) était intouchable en Minime, à l'image de ses résultats cette saison. Déjà en tête aux chronos, le pilote du team CBK s'est ensuite littéralement envolé lors de chaque course, terminant notamment la finale plus de 13'' devant ses rivaux. Sami Meguetounif (CRG/Rotax) a été le meilleur des opposants, même si Loris Cabirou (Exprit/Rotax) lui a contesté la 2e place en début de finale. Evann Mallet (Zanardi/Rotax) complétait le top 4 après la pénalité de Guilhem Crespin (CRG/Rotax).
 
Gillian Henrion (CRG/Rotax) avait ouvert le score en Cadet avec sa pole position, Victor Martins (Sodi/Rotax) s'est ensuite imposé dans les trois manches, mais Thomas Mialane (Zanardi/Rotax) du team 240 Racing a remis les pendules à l'heure en remportant coup sur coup préfinale et finale. Théo Nouet (CRG/Rotax) effectuait un beau retour en 2e position devant Henrion et Martins, alors qu'Enzo Leveque (Zanardi/Rotax) remontait 5e. Le mot du vainqueur : « Je suis vraiment très content. J'ai réussi à garder la 1ère place au départ, j'ai attaqué ensuite très fort pour faire le trou, peut-être un peu trop d'ailleurs, mes pneus ont surchauffé sur la fin. Mes adversaires revenaient et la course m'a paru bien longue. Je suis ravi de cette première victoire au niveau national ! » 

Des pénalités ont parfois promu des vainqueurs inattendu comme ici en Rotax Max Master (Photo KSP)
Des pénalités ont parfois promu des vainqueurs inattendu comme ici en Rotax Max Master (Photo KSP)
Compétition très ouverte et courses animées ont accompagné la catégorie Nationale. Après ses deux victoires dans les premières manches, le pilote RM Concept Jacques Missimily (FA Kart/Rotax) a failli tout perdre lors d'un dépassement sous drapeau jaune dans la 3e. Mais une remontée efficace lui a permis d'effacer son retard dès la préfinale et de s'imposer également, plus facilement cette fois, lors de la finale. C'est pourtant David Beaumann (Kosmic/Rotax) qui a reçu le ticket pour la finale mondiale, pour une question d'âge, grâce à sa seconde place, lui qui avait mené la préfinale à quelques virages de l'arrivée. Belle 3e place pour Léo Courty (Tony Kart/Rotax) devant Florian Venturi (FA Kart/Rotax) et Nathan Hucher (Sodi/Rotax). Très bien placé jusque-là, Antoine Perceval (Tony Kart/Rotax) a dû renoncer en finale.
Jacques Missimily : « Je suis très heureux de ce résultat, c'est ma première victoire à ce niveau. Le châssis et le moteur se sont montrés de plus en plus performants, heureusement parce que j'ai commis un erreur dans ma dernière manche. En préfinale, j'ai pu profiter de l'accrochage entre Jules Bollier et David Beaumann dans le dernier pour gagner et la finale a ainsi été plus simple à gérer. »
 
Catégorie la mieux représentée avec ses 41 pilotes, la Rotax Max Evo a vu Joël Deptuch (Kosmic/Rotax) dominer jusqu'en préfinale, mais Arnaud Sarrazin (Sodi/Rotax) du team PKS a progressé tout au long du meeting et remporté de belle manière la finale face à Victor Compère (FA Kart/Rotax) et Deptuch. Charles Tesnière (Sodi/Rotax) et Paul Fourquemin (FA Kart/Rotax) complétaient le top 5. « Mon objectif est de remporter le maximum de courses cette année. » confiait Arnaud Sarrazin. « C'était plus difficile ici qu'à Saint-Amand en NSK. Très franchement, je ne pensais pas gagner à Laval. Le matériel était au top, c'est moi qui ai dû travailler pour améliorer  quelques points de pilotage et revenir devant. Ce n'était pas évident, c'est donc une belle victoire ! »
 
Après la pole position de Nicolas Duchateau (Tony Kart/Rotax), Olivier Paris (Sodi/Rotax) a pris le relais en tête des Rotax Max Master en remportant les manches et la préfinale. Premier sur la ligne d'arrivée de la finale, il a malheureusement été pénalisé de 3 places pour sortie du couloir au départ et Duchateau (Team JSP), auteur du meilleur tour, a été déclaré vainqueur. Grands animateurs de la catégorie, Jérémie Charon (Birel/Rotax) et Fabien Mihoub (Sodi/Rotax) montaient sur le podium.

« J'aurais sans doute pu gagner à la régulière sans une erreur en début de finale. » expliquait Nicolas Duchateau. « Il y a toujours un peu d'amertume à remporter une victoire après la pénalité d'un adversaire. Mais participer à la finale mondiale était mon but depuis plusieurs saisons, alors je suis tout de même content d'aller à Portimao. »

D'après un communiqué

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Notre page Facebook



Nos videos
Olivier Jennequin | 18/04/2021
stéphane GAUTHIER | 18/04/2021
stéphane GAUTHIER | 18/04/2021
Stéphane GAUTHIER | 18/04/2021