Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

WRC : rallye d'Argentine

Thriller épique et victoire sur le fil de Thierry Neuville et Hyundai


Rédigé par le Jeudi 4 Mai 2017 à 05:20


Thierry Neuville dans une bonne spirale (Photo Redbull Content pool)
Thierry Neuville dans une bonne spirale (Photo Redbull Content pool)
Depuis le début de la saison WRC 2017, nous avons eu de beaux rallyes et celui disputée en Argentine pour la 5e manche du championnat n'a pas dérogé à la règle. En Amérique du sud c'est carrément un thriller qui nous a été délivré. Thierry Neuville remporte in-extremis la course avec seulement 7 dixièmes d'avance sur un héroïque Elfyn Evans qui aura cru en ses chances jusqu'au bout.

Avec une 4e place, Sébastien Ogier gère bien sa saison en conservant la tête du championnat du monde pilotes. Avec ce nouveau succès Thierry Neuville est à 18 points du leader. 

Citroën vaincu par K.O

Lors des douze dernières éditions du Rallye d’Argentine, Citroën s’était  imposé à dix reprises ! Sur une forme ascendante, l'équipe française espérait donc continuer sur ces bonnes stats mais c'est bien tout l'inverse qui s'est produit.

Jeudi soir, le Rallye d’Argentine débutait par une spéciale dans les rues de Córdoba. Après une nuit en parc fermé, les concurrents s’élançaient vendredi pour une longue étape de huit spéciales.

Immédiatement, Kris Meeke et Paul Nagle se positionnaient dans la lutte pour la tête. Après l’ES3, la Citroën C3 WRC n°7 occupait la deuxième place, à moins de dix secondes du leader. Mais dans Santa Rosa – San Agustin, le Britannique se faisait surprendre dans une compression : la voiture décollait pour atterrir sur un talus et partir en tonneaux. Il parvenait à finir l’ES4, en ayant perdu plusieurs minutes.

Craig Breen terminait lui aussi cette spéciale au ralenti : dans la même compression que son équipier, l’Irlandais n’avait pu éviter le choc du soubassement contre une pierre enchâssée. Endommagée, la boîte de vitesses se bloquait sur le cinquième rapport.

Les deux voitures étaient ensuite contraintes à l’abandon sur le secteur de liaison, les dégâts ne leur permettant pas de finir la boucle. Pour permettre à leurs équipages de repartir le lendemain en Rally2, les mécaniciens et ingénieurs de Citroën Racing se livraient à deux intenses parties de mécanique.

Samedi, les deux C3 WRC sortaient du parc fermé, mais les mécaniciens diagnostiquaient une fuite d’huile sur la voiture de Craig Breen. Pour ne pas endommager le moteur, l’Irlandais ne participait pas à cette deuxième étape. Cela laissait le temps à l’équipe de démonter le groupe motopropulseur pour procéder au changement d’une pièce endommagée lors du choc de la veille.

Après une spéciale consacrée à vérifier le bon fonctionnement de sa voiture, Kris Meeke retrouvait un rythme élevé : il alignait deux meilleurs temps (ES11 et 12) avant l’assistance de mi-journée. Malheureusement, le second passage dans les spéciales se soldait par une autre sortie de route. Heurtant un talus à haute vitesse dans l’ES14, la Citroën partait dans une impressionnante série de huit tonneaux ! L’abandon était cette fois définitif.

Dimanche, il ne restait donc que Craig Breen pour défendre les couleurs de l’équipe. Le bilan était donc difficile pour l'équipe française déjà tournée vers les prochaines échéances. 

Elfyn Evans à la barre

Elfyn Evans à l'attaque et proche de la victoire ( Photo : J.Ree/Redbull Content Pool)
Elfyn Evans à l'attaque et proche de la victoire ( Photo : J.Ree/Redbull Content Pool)
Après avoir mené l'événement pendant deux jours complets, Elfyn Evans et Daniel Barritt ont été privés d'une première victoire en WRC pour seulement 0.7s de retard sur le vainqueur final. Evans et son coéquipier avaient pourtant une petite avance à gérer avec 11 secondes d'écart avec Neuville. Leur Fiesta a connu des problèmes de freins. L'avantage a fondu sous le soleil argentin et c'est finalement le Power Stage qui a donné le vainqueur final.  

Malgré cette déception, Evans peut toutefois être fier d'avoir tenu en tête d'un rallye à ce niveau et prendra surement de la confiance pour le reste de la saison. 
Elfyn Evans (2ème) :

"Nous avons des émotions mélangées à la fin de rallye. C'est évidemment décevant d'avoir manqué la victoire avec une marge aussi infime. Thierry a eu ses propres problèmes vendredi alors que nous avons eu une très bonne journée et avons pu établir une avance assez raisonnable. Mais ce fut une inversion des rôles au cours des deux jours suivants.

Thierry a très bien couru et personne n'a pu le contrer, mais nous avons eu beaucoup de problèmes.  Pour être honnête, nous n'avons pas eu de course propre depuis la première étape du samedi matin, donc c'était une grosse pression pour maintenir  notre avantage.

Il y a eu beaucoup d'événements et la liste est longue comme le bras. Il faut voir les points positifs car quand tout fonctionnait bien, notre vitesse était vraiment bonne. Nous devons juste nous assurer que nous apprenons de ce week-end et reviendrons ensuite plus fort. "

 

La remontada de Thierry Neuville

Photo : J.Ree/Redbull Content Pool
Photo : J.Ree/Redbull Content Pool
Avec plus d'une minute de retard à la fin de la première journée et une 3e place au classement provisoire, il n'était pas écrit d'avance que Thierry Neuville pourrait remporter ce rallye. Pourtant, l'élimination rapide des Citroën et les performances moyennes de Ogier et Latvala laissaient tout de même une bonne possibilité de viser un bon résultat pour le belge.

Sur ce rallye très cassant, Neuville avait inversé la tendance lors de la journée de samedi avec un écart qui rendait cette fois la victoire possible. 

Coiffant la victoire pour seulement 0,7 seconde d'avance sur Evans, Neuville s'imposait avec le troisième plus petit écart final de toute l’histoire du WRC. Impressionnant !
Thierry Neuville : « De toute ma carrière, je n’ai jamais vécu d’ultimes minutes de rallye aussi éprouvantes pour les nerfs . C’est un résultat formidable et je tiens à remercier toute l’équipe pour tout le travail accompli ce week-end. Félicitations à Elfyn, qui a mené une bataille incroyable. »

Classements

Classement général final – Rally Argentina

1 T. Neuville / N. Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC) 3:38:10.6
2 E. Evans / D.Barritt (Ford Fiesta WRC) +0.7
3 O. Tanak / M. Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +29.9
4 S. Ogier / J. Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +1:24.7
5 J. M. Latvala / M. Anttila (Toyota Yaris WRC) +1:48.1
6 H. Paddon / J. Kennard (Hyundai i20 Coupé WRC) +7:42.7
7 J. Hänninen / K. Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +11:16.9
8 D. Sordo / M. Martí (Hyundai i20 Coupé WRC) +14:44.1
9 M. Østberg / O. Floene (Ford Fiesta WRC) +15:11.3
10 P. Tidemand / J. Andersson (Škoda Fabia R5) +17:32.1

Classement des pilotes du Championnat du monde des rallyes FIA 2017 
À la fin de la manche 5


1 S. Ogier 102
2 J.M Latvala 86
3 T. Neuville 84
4 O. Tanak 66
5 D. Sordo 51
6 E. Evans 42
7 C. Breen 33
8 H. Paddon 33
9 K. Meeke 27
10 J. Hänninen 15
11 A. Mikkelsen 12
12 S. Lefebvre 10

Classement des constructeurs du Championnat du monde des rallyes FIA 2017
À la fin de la manche 5


1 M-Sport World Rally Team 162
2 Hyundai Motorsport 140
3 Toyota Gazoo Racing WRC 99
4 Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team 71

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Avril 2017 - 20:14 WRC : Tour de Corse

Lundi 13 Février 2017 - 22:48 WRC : Rallye de Suède 2017