Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

FFSA GT - GT4 Sud 2017 : Paul Ricard

Parisy et Vannelet champions !


Rédigé par le Lundi 16 Octobre 2017 à 08:54


Parisy et Vannelet ont mené leur Porsche jusqu'au titre !
Parisy et Vannelet ont mené leur Porsche jusqu'au titre !
Hitchcock aurait pu écrire la fin du championnat de France FFSA GT qui se disputait sur le circuit du Paul Ricard qui accueillera de nouveau la F1 l'an prochain. Parisy/Vannelet ont battu le duo Lariche/Consani à bord de leur Porsche Cayman. Un sans faute dans le var qui marque une belle saison 2017 pour le renouveau du GT en France.

Dans la course 1, Parisy et Vannelet avaient réussi à reprendre 2 petits points à leurs adversaires. Cela avait de quoi les placer favoris pour le titre, tant la Ginetta était moins à l'aise sur ce circuit que ses concurrentes dont la Porsche de CD Sport.

La course 2 a confirmé que Parisy et Vannelet étaient bien le meilleur duo du plateau puisqu'ils ont assuré suffisamment de points pour remporter le premier championnat GT4 dans l'hexagone.

En catégorie Amateurs, Stéphane Tribaudini confirme et donne un titre de consolation à Ginetta.

Course 1 : L'histoire d'amour entre McLaren et le Paul Ricard

La McLaren 570 S de Huisman/Braams s'est montrée particulièrement à l'aise sur le grand circuit du Paul Ricard. Sous un beau soleil varois, le départ a été donné sous un fond de tension car le titre en FFSA GT se joue sous les yeux des spectateurs émerveillés par le départ de ces 32 GT4.

Pourtant bien qualifiée, la Porsche Vic'team de Jouffret/Trémoulet doit partir des stands. Le tempo est mené par la McLaren devant la BMW de Piguet/Johais alors que Robert Consani a pris un bon départ par rapport à Vannelet en 3e position.

La course est sans pitié pour les concurrents et les voitures, certains font des tout droit comme la BMW Ekris #888, d'autres comme Romain Monti sur la Ginetta Speedcar abandonne sur casse mécanique (Boite de vitesse).

Ce début de course est marqué par la remontée fantastique de Jouffret sur sa Porsche Cayman. La Ginetta de Consani/Lariche est moins fringante qu'au départ mais ils arrivent à rester devant Parisy/Vannelet.

Mais la fin de course est rude pour les concurrents et l'usure des voitures est difficile à gérer pour les 2e pilotes qui ont pris les relais de leurs coéquipiers.

Sans pour autant prendre une avance considérable, Huisman/Braams ne sont pas inquiétés pour la victoire et passent la ligne d'arrivée en vainqueur avec 8 secondes d'avance sur la BMW de Johais/Piguet. Revenu du diable vauvert, Jouffret/Trémoulet signent une belle 3e place mais de quoi nourrir quelques regrets d'être partis si loin.

Pour la lutte pour le titre, Vannelet/Parisy récupèrent 2 points d'avances en terminant devant Lariche/Consani. Ces derniers ont été pénalisés de 2 secondes pour dépassement de la ligne de course ayant donné un avantage. Tout reste possible encore le lendemain mais la balance penche tout de même vers le team CD Sport.

En catégorie amateurs, la nouvelle Ford Mustang a fait belle impression mais la fiabilité n'a pas été au rendez-vous. En revanche, Stéphane Tribaudini et son coéquipier n'ont pas eu de mal à s'imposer dans la catégorie. Lagniez/Depauw finissent seconds et la 3e marche du podium revient à Imsa Performances avec les Blanchemain.
Duncan Huisman, McLaren 570S GT4 n°99 Las Moras Racing Team : « Notre McLaren se comporte très bien depuis le début du week-end et nous sommes clairement plus à l’aise qu’il y a deux semaines à Barcelone. Max [Braams] et moi apprécions par ailleurs le Circuit Paul Ricard.

Malgré les apparences, ce n’était pas une balade de santé, surtout en début de course. Max a fait du super boulot en décrochant la pole position. Dimanche, les cartes seront redistribuées car la BMW partira devant sur la grille. Cela promet une belle bagarre aux avant-postes ! »
Max Braams, McLaren 570S GT4 n°99 Las Moras Racing Team : « J’étais un peu inquiet au niveau de la température des pneumatiques lors du tour de formation, mais le départ s’est bien passé.

La BMW n°9 a attaqué fort sur les trois premiers tours avant de devoir gérer les assauts de l’Ekris n°888, ce qui m’a laissé la voie libre pour creuser l’écart. Duncan s’est chargé de finir le job avec brio. Un grand bravo à toute l’équipe ! »

 

Course 2 : Le titre bascule en faveur de Parisy/Vannelet

Dernier départ de la saison FFSA GT
Dernier départ de la saison FFSA GT
Toujours sous le soleil, la BMW Ekris M4 GT4 n°9 de  Julien Piguet (BMW Team France) montre les muscles en partant de la pole position et en se plaçant leader dès les premiers mètres. Très concentré sur la grille, Mike Parisy réalise un bon départ et se hisse à la 2e place aux détriments de la McLaren de Huisman.

En partant dans le paquet (10e) Lariche ne peut éviter un accrochage entre Ayari et Moullin-Traffort. La Ginetta du Speedcar Racing y laisse des plumes et un coup au moral tombe d'entrée pour le duo qui vise aussi le titre.

D'autant que devant Parisy gère bien le stress en prenant aucun risques. Il se fait doubler par un trio de Porsche mais l'essentiel est de rester en piste dans les points et loin devant Lariche. 

Piguet se maintient en tête devant la McLaren de Huisman. Le changement de pilote est propice aux opportunités mais les leaders stoppent au même instant. Jouhais prend le relais en tête de la course mais ne parvient pas à y rester cédant à la Mclaren conduite maintenant par Braams. Henry Hassid est lui aussi à l'aise sur sa Porsche et prend la seconde place. Le podium semble se figer mais finalement les français de la BMW Team France cèdent face à un autre équipage de la même marque : Koebelt et Van der Ende s'emparent de la 3e position.

Pour la lutte pour le titre, Vannelet a pris le relais de Parisy et ramène sans encombre la Porsche CD Sport à bon port. Consani a remonté sa Ginetta à la 9e place mais c'est largement insuffisant pour aller inquiété leurs adversaires.

Chez les amateurs Tribaudini et Petit remportent une nouvelle fois la catégorie et cette victoire consacre Tribaudini comme champion. Belle seconde place pour la Maserati de Pernaut/Marie dont la déco n'est passée inaperçue. 3e, Michal et Cabanne terminent sur une bonne note.

Ainsi ce sont joués les titres Pro-AM et AM sur le circuit du Paul Ricard. Le GT4 en France a été une vraie réussite avec une organisation sans failles de SRO. Maintenant, il faudra maintenir ce niveau et un équilibre les prochaines années, ce ne sera pas simple. 
 

Les champions : Parisy et Vannelet, duo GT4 heureux

La délivrance et la joie pour Vannelet/Parisy
La délivrance et la joie pour Vannelet/Parisy
Mike Parisy a déjà été champion de France en FFSA GT et il retrouve ce titre quelques années après. Gilles Vannelet est probablement un des meilleurs Gentlemen du plateau, son association avec son coéquipier Palois a très bien fonctionné cette saison. C'est donc logique qu'ils aient pu jouer le titre dès les premiers tours de roues. Fallait-il encore concrétiser : c'est fait !
Mike Parisy, Porsche Cayman Clubsport MR GT4 CD Sport n°30 : « Nous sommes arrivés sur le Circuit Paul Ricard avec une réelle envie de décrocher ce titre et c’est chose faite. Nous avons livré une saison solide. Même si nous partions d’une page blanche, nous avons su optimiser notre performance et pointe de vitesse au fil de courses, notamment grâce à notre expérience. Je tiens à saluer le superbe travail de toute l’équipe CD Sport, tout en remerciant chaleureusement mon coéquipier Gilles [Vannelet] avec qui je suis très heureux de partager ce titre. »
Gilles Vannelet, Porsche Cayman Clubsport MR GT4 CD Sport n°30 : « Tout le monde connaît les liens qui nous unissent Mike [Parisy] et moi depuis des années. Et dire qu’il y a 10 ans, on courrait l’un contre l’autre ! Je suis ravi que CD Sport et lui soient venus me chercher pour cette saison en Championnat de France FFSA GT, et encore plus heureux de célébrer ce titre tous ensemble. Un grand merci à toute l’équipe ! »

Tribaudini, révélation de l'année et champion amateur

Tribaudini a mené sa Ginetta CMR jusqu'au titre Amateurs
Tribaudini a mené sa Ginetta CMR jusqu'au titre Amateurs
Soulagement également pour le pilote amateur Stéphane Tribaudini. Véritable révélation de la saison, il a été aux avant-postes toute la saison. Parfois seul au volant comme à Dijon, rejoint ensuite par Michael Petit. Le voilà désormais champion de France.
Stéphane Tribaudini, Ginetta G55 GT4 Classic & Modern Racing n°111 :

« Avec ses trois lignes droites, le Circuit Paul Ricard met le moteur des Ginetta à l’épreuve. Je pense que nous avons fait de notre mieux après le meeting compliqué de Barcelone pour renforcer mon avance en tête du championnat AM. 

 Je n’oublierai jamais ce dimanche au Circuit Paul Ricard avec ce titre de Champion de France FFSA GT dans la catégorie AM.

Je voulais donner mon maximum aujourd’hui, ce qui m’a valu d’ailleurs un tête-à-queue en fin de course, mais cela ne nous a pas empêchés de signer une nouvelle victoire.

Nous avons connu un sans-faute sur le plan de la fiabilité cette saison donc un grand bravo à toute l’équipe CMR. Mille mercis également à mon coéquipier Michaël [Petit] qui m’a épaulé sur la seconde moitié de la saison. »

Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Octobre 2017 - 23:32 FFSAGT - GT4 Sud : Horaires du Paul Ricard

Mercredi 4 Octobre 2017 - 09:30 FFSA GT - GT4 Sud 2017 : Barcelone


Notre page Facebook

Nous vous recommandons :


Nos videos
Stéphane GAUTHIER | 26/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 23/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 18/10/2017
Stéphane GAUTHIER | 16/10/2017