Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

F4 : Spécial Nogaro - Interview de Thomas Drouet

A l'aube d'une nouvelle expérience.


Rédigé par le Jeudi 13 Avril 2017 à 11:49


Thomas Drouet dans sa nouvelle aventure
Thomas Drouet dans sa nouvelle aventure
Après plusieurs saisons de Karting qui l'auront vu courir du fin fond de l'Ariège jusqu'au bitume de Las Vegas, Thomas Drouet passe un cap en 2017 en s'engageant dans la prestigieuse F4 première étape dans le sport auto de haut niveau.

Originaire de Bétous proche du circuit de Nogaro dans le Gers, Thomas intègre l'Autosport Academy de la Fédération Française et participe à sa première saison de monoplace.

C'est une toute nouvelle voiture qui va être engagée cette saison par la FFSA et pour Thomas tout sera à découvrir. Mais le sérieux et l'envie sont là et en attendant les premiers résultats nous nous sommes entretenus avec lui.

Pourquoi avoir choisi de passer du Kart à la monoplace cette année ?

Les années Karting furent formatrices
Les années Karting furent formatrices
Je viens d'avoir 18 ans. J'ai roulé au plus haut niveau en karting, je me suis battu avec les meilleurs mondiaux sur les plus beaux circuits internationaux, alors c'est le bon moment, j'ai acquis une certaine maturité et une certaine expérience, je suis prêt à me lancer dans ce nouveau défi.

Quelles sensations as-tu eu lors du premier essai de la nouvelle F4 ?

Évidemment, de très bonnes ! Pour être honnête cela fait bizarre, on se sent tout petit dans la voiture comparé au kart. La vitesse de passage en courbe est impressionnante et il faut vraiment appliquer une méthode à la lettre pour évoluer "dans le bon sens".

Quelle seront tes ambitions lors de cette nouvelle saison ?

Cette saison le niveau est très élevé. Beaucoup de redoublants, plusieurs pilotes avec un double programme en monoplace, ce n'est pas mon cas. Je vais devoir progresser très vite pour me battre aux avant postes, et saisir chaque occasion en course. J'espère faire plusieurs podiums mais je vais me battre et tout donner pour la victoire.

La première course sera à domicile à Nogaro, le vis-tu comme un moment particulier ?

Déjà petit, accro aux courses !
Déjà petit, accro aux courses !
Effectivement, cette première course, à domicile, est un moment particulier. Je sais que beaucoup de personnes seront là pour me supporter, je ne veux pas les décevoir, mais je dois rester isolé, me concentrer, dans ma bulle, pour ne pas avoir de mauvaise pression.

La monoplace est-elle un avenir pour toi ou bien penses-tu poursuivre dans d’autre voie comme l’endurance ou la berline ?

Je commence par la monoplace, je verrais comment cela se déroule cette saison mais pour l'instant je ne veux pas me diriger vers quelque chose en particulier, j'irais ou mes résultats me mènent et je ferais des choix au moment venu.

Pour rouler à ce niveau et en compétition automobile il faut beaucoup de budget, comment abordes-tu cet aspect-là du pilote ?

Une bonne complicité entre père et fils pour trouver de solides partenaires
Une bonne complicité entre père et fils pour trouver de solides partenaires
C'est très difficile. Plus j'évolue, et plus cela demande du temps et de l'argent. Sans les dizaines de partenaires qui me suivent aujourd'hui, je ne pourrais pas faire cela. Je dois faire gage d'un investissement à la hauteur de leur aide. Mon père est mon premier soutien. Si je suis là aujourd'hui c'est grâce à lui également. Cela passe par beaucoup de communication, beaucoup de phoning, des envois de mail, les contacts de chacun... merci à tous mes partenaires pour leur soutien, je vais tout faire pour mettre leurs couleurs au plus haut.

Côté sportif, Jérôme Policand t’as beaucoup conseillé : en quoi cela t’aide t’il dans ta préparation ?

Jérôme Policand est un soutien indéniable. Il a un énorme palmarès en sport automobile, dirige aujourd'hui une des meilleures équipes de Blancpain Series. Il sait donc de quoi il parle. C'est lui qui m'a vivement conseillé d'entrer à la FFSA Academy, car c'est une filière qui a vu passer grand nombre de champions, et la monoplace est selon Jérôme la base pour devenir un pilote automobile complet.

Tu intègres l’Autosport Academy qui a formé parmi mis les meilleurs pilotes français récemment arrivée en F1, peux-tu expliquer le principe et ce que tu en attends ?

La FFSA Academy a depuis plusieurs dizaines d'années vu des champions passer dans ses rangs, c'est donc à mes yeux une occasion d'être formé, et suivi, afin d'apprendre de la meilleure des manières à être un pilote automobile de haut niveau. Cela passe par leur centre de formation, au Mans, ou l'on suit des conférences, des tests physiques, pour mettre le plus de chance de son côté. Cela peut être un tremplin pour ma "carrière", et je les remercie pour leur travail, toujours au plus proche des pilotes.


Interview de Stéphane Gauthier pour Racingforever.com

Bio

Né le 17 novembre 1998
Demeure à Bétous dans le Gers
Etudiant à l'IDRAC de Toulouse
Début en karting : décembre 2006 sur le circuit de Berdery
Début en compétition en mars 2007 à Lavelanet en catégorie minikart
Club : ASA Armagnac-Bigorre (Nogaro)
Pilote préféré : Kimi Räikkönen
Parrain : Jérôme Policand – Team Manager Akka ASP

Une vidéo en conclusion


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Juin 2017 - 16:57 F4 : Une première victoire pour Thomas Drouet

Lundi 24 Avril 2017 - 22:24 F4 : Nogaro, Thomas Drouet fait le point