Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

F1 : Bilan des essais de Barcelone

C'était la dernière chance pour les équipes de rouler avant Melbourne.


Rédigé par le Samedi 11 Mars 2017 à 10:12


© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Les essais officiels sont désormais terminés, les équipes ont profité au maximum de leurs capacités pour développer les voitures et les préparer pour Melbourne. L'occasion pour nous de faire un point.

Ferrari :

C'est clairement la bonne surprise de ces essais hivernaux, puisque Raikkonen et Vettel terminent avec les deux meilleurs temps globaux.

L'équipe Italienne a beaucoup travaillé sur sa monoplace, que cela soit sur l'aérodynamisme ou bien le moteur, et les résultats semblent payer jusqu'ici avec un comportement impressionnant en piste.

Et même si pour le moment les pilotes préfèrent rester mesurés avant le premier GP de la saison, l'espoir est là de voir la Scuderia compétitive face à Mercedes.

Mercedes :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Difficile de dire qui bluffe et qui ne bluffe pas entre Ferrari et Mercedes, toujours est-il que Bottas et Hamilton semblent considérer la menace Ferrari comme très sérieuse et doutent même que leur voiture soit la plus rapide à Melbourne.

Cependant, Mercedes cherche rarement à impressionner lors des essais, et avec une fiabilité quasi sans reproche (plus de 5 000 km, et 1 000 tours du circuit de Barcelone), ils peuvent aborder le premier GP avec sérénité.

Williams :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
La deuxième semaine est venue confirmer la bonne prestation des Williams, Massa termine avec le 5ème temps, et l'équipe anglaise réalise le troisième kilométrage total.

Aidé par le moteur Mercedes et une monoplace visiblement bien née, malgré quelques inquiétudes face à une simplicité apparente en début d'essais, Williams pourrait bien créer la surprise.

Il faudra cependant que Lance Stroll poursuive son apprentissage, alors que Massa a vite retrouvé le goût de conduire.

RedBull :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
L'équipe RedBull est difficile à placé dans la hiérarchie, car visiblement elle n'a pas cherché à faire exploser les chronos.

On peut sans prendre trop de risque dire qu'elle se situe légèrement derrière Ferrari et Mercedes, mais là aussi elle peut surprendre à Melbourne.

Malgré un bon roulage global, l'équipe a connu quelques soucis de fiabilité du côté du moteur Renault, en particulier de l'ERS. Des problèmes qui devraient être corrigés d'ici le premier GP, et dans tous les cas, la puissance semble être suffisamment au rendez-vous.

Toro Rosso :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
La deuxième semaine a été plus productive que la première pour Toro Rosso. Et même si elle a connu aussi des problèmes sur le groupe propulseur, Kvyat et Sainz ont pu se relayer pour découvrir et développer la voiture.

L'équipe devrait se situer dans le gros du peloton, et affronter les Renault, Force India et Haas. Réponse là aussi à Melbourne.

Renault :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Après une première semaine encourageante, Renault a pu continuer de découvrir sa nouvelle monoplace, qui semble présenter un bon potentiel.

Il restera cependant beaucoup de travail à accomplir, car le développement a été perturbé par des problèmes d'ERS qui doivent être réglés d'ici le premier GP.

Hulkenberg a cependant tempéré les espoirs, en disant qu'il sera difficile de marquer des points en début de saison, tant Ferrari, Mercedes, RedBull, et peut-être Williams semblent avoir une marge confortable sur le reste du peloton.

Force India :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Sagement, l'équipe Indienne a continué l'apprentissage de sa nouvelle monoplace, avec Perez et Ocon au volant. Le Français a impressionné par sa régularité. 

L'objectif d'une quatrième place au championnat semble cependant un peu difficile à atteindre à l'heure actuelle, alors que la monoplace est dans le rythme du gros du peloton et devrait affronter les Renault, Haas et Toro Rosso.

Haas :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Si la Haas a été assidue en piste, les chronos affichés par Grosjean et Magnussen peuvent décevoir. Là aussi, l'équipe avait son propre programme et il est difficile d'estimer leur rythme avant les premiers essais de Melbourne.

Le problème des freins est cependant toujours présent et devrait le rester tant qu'il n'y aura pas de solution efficace ou de changement de fournisseur.

Sauber :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Si l'équipe a bien tourné et que la fiabilité a été globalement au rendez-vous, le rythme ne s'est pas beaucoup amélioré par rapport à la première semaine.

Terminant avec des chronos supérieurs à la McLaren, l'équipe Suisse pourrait bien être celle qui va occuper la dernière ligne de la grille.

McLaren :

© A. Camblor – www.racingforever.com
© A. Camblor – www.racingforever.com
Difficile de ne pas qualifier les essais de McLaren de catastrophiques. La fiabilité et la puissance du moteur Honda semblent en être la première cause, Alonso ira jusqu'à déclarer "Il n'y a pas de fiabilité, et il n'y pas de puissance non plus. Nous sommes 30 km/h moins rapide dans chaque ligne droite.".

Le moteur semble avoir régressé par rapport à la fin de l'année dernière, les casses se sont succédées à Barcelone, ce qui n'a pu permettre à l'équipe de travailler sur le chassis comme elle l'aurait souhaité.

Le GP d'Australie s'annonce d'ores et déjà très difficile pour McLaren Honda, la crise n'est plus très loin.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Juin 2017 - 17:30 F1 : GP d'Azerbaïdjan, victoire de Ricciardo

Samedi 17 Juin 2017 - 11:16 F1 : Les tops et les flops du GP du Canada