Connectez-vous S'inscrire
Racing Forever
Racingforever
cookieassistant.com
RACING FOREVER

Blancpain Endurance Series : Barcelone

Et le titre revient à ...


Rédigé par le Mardi 3 Octobre 2017 à 20:34


Lamborghini et Grasser Racing Team au sommet du GT3
Lamborghini et Grasser Racing Team au sommet du GT3
Les grandes messes du GT, SRO nous y a habitué régulièrement depuis plusieurs années. La dernière organisée à Barcelone pour la finale de l'Endurance Cup a été une nouvelle fois marquante avec la présence de constructeurs "premiums".

Après le Nürburgring en Allemagne, c'est donc l'Espagne qui a donné le verdict du championnat endurance et du Blancpain GT Series (Endurance + Sprint).

La course de 3 heures a été une nouvelle fois très disputée. Si Felix Serralles, Tristan Vautier et Dani Juncadella imposent de peu leur Mercedes AKKA-ASP, le titre Blancpain GT Series est revenu à Lamborghini et au Grasser Racing Team et leur équipage #63 composé de Bertolotti et Engelhart. Associé à ce duo gagnant, Andréa Caldarelli a également permis ce résultat avec le gain de l'Endurance Cup

Lot de consolation pour Bentley qui s'impose avec M-Sport dans le classement des teams en Endurance Cup.

Dernier départ de la saison Blancpain GT Series 2017
Dernier départ de la saison Blancpain GT Series 2017
Champion en Sprint, Robin Frijns a su placer l'Audi R8 du team WRT en pole position de cette dernière confrontation de la saison. Mirko Bortolotti,a placé idéalement sa Lamborghini du Grasser au 2e rang alors que Bentley se prend les pieds dans le tapis avec seulement une 28e place pour la numéro 8 de Abril, Soulet et Soucek et une sortie de piste pour Guy Smith dans la numéro 7, victime d'une sortie de piste alors que la pluie avait rendu les conditions glissantes.

En Pro-Am, c'est Jules Gounon qui fait la pole et le 7e chrono général alors qu'en amateurs, le champion 2017 David Perel rajoute une ligne à ses bons résultats. Lui et ses équipiers partiront de la pole de leur catégorie et de la 35e place.

C'est un moment particulier, en apothéose, que les 49 GT3 s'élancent le long de la ligne droite de Barcelone pour 3 heures de courses qui vont s'avérer intense.

Dès les premiers tours les incidents débutent. C'est tout d'abord la Ferrari du SMP Racing #72 qui est impliqué dans un accrochage avec une Lamborghini alors que la BMW Rowe #98 est planté dans le bac à sable dans le dernier virage.

Audi est en tête de ce début de course mais personne ne prend vraiment l'avantage. Pour Bentley, le choix de l'attaque est nécessaire et Vincent Abril prend un bon départ pour remonter au classement. Andy Soucek prendra la suite pour remonter dans le top 10 où la lutte fait rage. Là, à mi-course environ, la #8 est contrainte à l'abandon trahie par des problèmes de boite de vitesse. C'est la consternation et la désolation  dans le team : le titre s'envole définitivement.

Une arrivée sous haute tension

Une course indécise et disputée jusqu'au bout
Une course indécise et disputée jusqu'au bout
La lutte pour la victoire a été disputée entre la Mercedes de Vautier, Juncadella et Serralles (Team Akka ASP) et l'Audi de Frijns, Dennis et Leonard (Team WRT). Même pas une seconde les ont séparé à l'arrivée.

Juncadella a méthodiquement et patiemment remonté la #88 jusqu'à la première place dans son relais. Son successeur Serralles n'a pas fait de fautes et finalement c'est au français Tristan Vautier  qu'est revenu l'honneur de parachever ce beau succès alors qu'il était sous pression constante de son adversaire Robin Frijns. Le Hollandais a tout tenté pour gagner, même de passer où ce n'était pas possible, et finalement a dû s'incliner pour 0.7s seulement sous le drapeau à damier.

Une nouvelle fois, le team AKKA ASP de Jérôme Policand a montré sa puissance et ses pilotes ont pris un succès de grande valeur.

Pour Lamborghini, le team Grasser RT, la joie était immense quand le trio Engelhart, Bortolotti et Calderalli ont pris la 3e place synonyme de titre en Endurance et de titre en GT Series (Endurance + Sprint).

En Pro-Am, l'équipage # 77 du Barwell Motorsport Lamborghini a obtenu une troisième victoire cette saison. Tout comme à Silverstone et au Castellet, Hunter Abbott, Martin Kodric et Patrick Kujala ont réalisé une autre course parfaite. 

Alexander Mattschull n'avait pas grand chose à faire pour confirmer le titre en GT Pro-Am (Endurance + Sprint). Avec sa 2e place acquise avec ses coéquipiers Rinat Salikhov, Daniel Keilwitz, il permet également à son team Rinaldi Racing de gagner le classement équipes. 

Catégorie Amateurs

Rinaldi Racing s'impose avec la 488
Rinaldi Racing s'impose avec la 488
En amateurs, le jeu était encore ouvert en Catalogne pour le titre endurance. La Ferrari  # 888  du Kessel Racing avait la route ouverte vers un nouveau succès mais Jacques Duyver s'est fait piégé dans le bac à gravier et a perdu toute chance de gagner. La victoire est revenue à une autre Ferrari, celle  du Rinaldi Racing. Rino Mastronardi et Pierre Ehret se sont offerts la victoire à la dernière manche du championnat.

Edward Lewis Brauner, Marc Rostan et Bernard Delhez ont pu placer leur Lamborghini Huracan à la 2e place. Le titre Endurance revient  tout de même, dans cette catégorie, au Kessel Racing. Duyver, Zanuttini et David Perel ont eu chaud mais ils ont tout de même pu ramener leur voiture à l'arrivée et remporter le classement général. David Perel remporte lui tout seul le GT Series. 

Année faste pour le Grasser Racing Team et Lamborghini

Le podium final de la Blancpain GT Series
Le podium final de la Blancpain GT Series
Dès les premiers kilomètres de compétition, on a senti que la saison 2017 serait pour le Grasser Racing Team et la Lamborghini Huracan une réussite. En effet, les bons résultats se sont enchaînés autant en catégorie Sprint que Endurance en Blancpain GT Series pour les pilotes de la #63 Engelhart, Bortolotti et Caldarelli.

La Lamborghini verte s'est imposée à Monza, à Brands Hatch et à Silverstone. Après une épreuve des 24h de Spa en demi-teinte, Bortolotti et Engelhart étaient de retour sur le podium à Budapest en Sprint. 

Barcelone était donc l'ultime épreuve où tout était possible. Avec la 3e place acquise, le titre pilote et team a été confirmé parachevant une saison haute en couleur pour Lamborghini.
Mirko Bortolotti (2017 Blancpain GT Series champion): "D'une manière ou d'une autre, vous cogitez au début d'une course et aujourd'hui c'était l'un des deux titres. Quand je suis monté dans la voiture, le Bentley a abandonné et nous avions déjà gagné le titre GT mais il y avait encore en jeu le titre Endurance. Je voulais que nous courrions du mieux possible et c'est ce qui s'est passé. "
Christian Engelhart (2017 Blancpain GT Series champion): "Le début de la course n'a pas eu lieu comme prévu. J'ai perdu beaucoup de positions au cours du premier tour, en raison du manque d'adhérence. C'est ce que nous devrions travailler pour la prochaine course. Mais maintenant, je veux simplement me concentrer sur le fait que nous avons réalisé tout ce que nous voulions et je suis vraiment reconnaissant pour cela. "
Andrea Caldarelli (2017 Blancpain GT Series Endurance Cup): "Un peu avant d'entrer dans la voiture, j'ai pensé aux points du championnat et je savais que j'avais une petite chance de dépasser et d'attaquer à ce moment-là. Lorsque l'équipe m'a dit que j'étais P3 et que les deux premiers étaient assez éloignés, j'ai juste essayé de garder ma position. "

 

Classements

Bentley se console en Endurance Cup avec le titre Team
Bentley se console en Endurance Cup avec le titre Team

bgts_cup_points_after_barcelona.pdf BGTS Cup Points After Barcelona.pdf  (2.67 Mo)


La course en vidéo


Créateur de Racing Forever - Reporter & photographe sports mécaniques En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Septembre 2017 - 09:33 Blancpain GT Series : Les horaires de Barcelone

Mardi 19 Septembre 2017 - 07:31 Blancpain GT Series : Nürburgring